lundi 18 mars 2013

Petit-Quevilly - Journée des femmes - Asti - Salle Logirep



La violence sur les femmes, en parler.

Présente sur le territoire communal depuis de nombreuses années, l'ASTI oeuvre dans divers domaines comme l'alphabétisation, le vivre ensemble, le logement ou l'intégration, en direction des populations migrantes. Le créneau abordé jeudi a été choisi en corrélation avec la journée internationale des femmes avec pour sujet "la sensibilisation aux violences faites aux femmes". Plusieurs dizaines de personnes se sont ainsi réunies dans le local Logirep dédié aux habitants afin de débattre du sujet et recevoir une information précise délivrée par divers intervenants. Zahia Benallel, animatrice sociale et initiatrice de ce projet avait convié Lola Chevallier, coordinatrice de la commission femmes de la fédération des ASTI. "Je suis venue pour informer les femmes sur les diverses solutions qui se présentent à elles lorsqu'un conflit intervient au niveau du couple. Les cas les plus complexes à solutionner sont ceux mettant en scène des femmes étrangères. En effet, elles sont souvent victimes de "la double violence". Une première, physique et/ou psychologique de la part de leur conjoint et la deuxième, administrative. Il faut savoir que, bien souvent, le statut en France d'une femme étrangère dépend uniquement de celui de son mari. D'où, fréquemment, l'impossibilité pour elles de porter plainte et quitter sous peine de se retrouver en situation irrégulière!". "Des solutions existent" ajoute Zahia, "nous sommes là pour en présenter les mécanismes. A ce titre, l'ASTI de Petit-Quevilly dédie un après-midi par semaine à une permanence écoute qui se tient au 17 rue Pablo Néruda, de 14 à 17 h. Les femmes peuvent ainsi s'y présenter et bénéficier d'un accompagnement dans leurs démarches". Après la projection du film "Ni une ni deux", les participants à cette rencontre ont partagé un déjeuner avant de reprendre des lectures  voix haute de témoignages ou encore débattre sur la lutte pour les droits des femmes.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...