lundi 18 mars 2013

Petit-Quevilly - Sculpteur sur bois - René Lemosy



L'homme qui parlait avec la Nature.

Ce jour-là, en 1953, l'hôpital Saint Jean à Agen voit naître deux artistes. Le chanteur Francis Cabrel et, au même étage, René Lemosy! Si le premier exercera son art de bonne heure, ce n'est qu'en 2012 que René se mettra à sculpter des morceaux de bois. "J'ai pourtant toujours été attiré par les travaux manuels" se souvient-il, "mon premier cadeau fut d'ailleurs une caisse à outils". Très vite apprenti maçon, il embrassera une carrière qui le mènera dans l'administration des Ponts et Chaussées le faisant atterrir au Petit-Quevilly. Mais la passion de la nature le tient. Il effectue un périple à vélo autour de la Normandie et de la Somme. Il y fait des rencontres. "Le terroir et ses habitants m'ont appris beaucoup de choses". Il se découvre également des dons de guérisseur et pratique pour le confort de connaissances. "Tout me ramène toujours dans les bois, les forêts" fredonne t-il avec son accent entrecoupé de "tu vois ...". Son univers est rempli d'anecdotes animalières. "Au cours de mon tour de Normandie, j'ai un jour, sauvé une palombe qui était blessée. Depuis, chaque printemps, un couple de ces volatiles vient nicher sur mon balcon, à Petit-Quevilly...". Alors dans le bois qu'il ramasse dans les forêts alentours, il imagine un animal préhistorique, une vierge ou un dragon. A l'aide de ses gouges, ciseaux et autres scies et polisseuses il travaille ses pièces dans sa cuisine. "Là, tu vois, c'est un crocodile ou si tu le retournes, tu vois, on distingue clairement un visage...". Et toujours, sur ses sculptures, des petits trous "pour faire circuler l'énergie!". René a un rapport privilégié à la nature. "Je la respecte tu vois, et elle me respecte". Quand il ramène ses bois à la maison, il récupère les habitants qui les occupent. "Fourmis, cloportes, vers et autres insectes tu vois, je les mets dans une boîte et je les reconduis chez eux, en forêt...". Les proches de René le lui ont dit. Il faut exposer ces oeuvres. Alors il se lance. "Pourquoi pas! Chacune d'elles est unique. Chacune d'elles a une âme tu vois!". Contact : René Lemosy 06.36.50.75.82.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...