dimanche 24 mars 2013

Sotteville-lès-Rouen - Tournage FR3 Classe LSF - Lycée Marcel Sembat



Marcel Sembat à la télé.


Cassandra et Hakim, deux lycéens élèves de première S au lycée Marcel Sembat ont troqué mardi matin leur habituelle casquette contre celle de journalistes d'un jour. Leur mission, qu'ils ont accepté, filmer et interroger élèves et enseignants sur la pratique de la langue des signes française lors des cours dispensés dans l'établissement. Nous avons beaucoup d'interrogations sur ce sujet" concédait  Hakim le micro à la main. "comment les sourds s'intègrent-ils dans la scolarité, quel est le système pédagogique mis en place, quelles difficultés rencontrent-ils? autant de question pour lesquelles nous allons tenter d'obtenir des réponses". Eve Lozano, l'un des enseignants interrogé, est professeur d'Anglais et accueille pour sa part 3 élèves sourds lors de ses cours. Elle reçoit en parallèle une formation à la langue des signes française. "L'apprentissage d'une langue étrangère, je connais! La langue des signes à ceci de particulier qu'elle fait appel au comportemental, à la théâtralisation de l'expression. Dans notre société où l'échange est primordial, il est important que chacun puisse trouver ou choisir son mode de communication". Cassandra, pour qui "ce thème n'est pas assez médiatisé" maîtrise son sujet. "Pôle d'accompagnement à la scolarisation des jeunes sourds (Pass), le lycée Marcel-Sembat propose l'enseignement de la langue des signes française (LSF) à tous ses élèves. Cette année, ce sont 8 élèves sourds qui suivent leurs cours dans les classes de l'établissement. Nous profitons de ce concours pour apporter un peu de lumière sur cet aspect de l'enseignement". Car, effectivement, c'est dans le cadre du concours "un jour, un JT, en partenariat avec le club de la presse et de la communication, que France 3 Haute-Normandie présentera le mercredi 27 mars,   un reportage dans la rubrique "l'actu des bahuts" axé sur l'enseignement de la langue des signes françaises (LSF) au sein du lycée Marcel Sembat.  Pour cette occasion le journal du midi sera diffusé intégralement en langue des signes. Les deux lycéens qui ont travaillé en collaboration avec Stéphane L'Hôte, journaliste, reporter d'images à la rédaction France 3 de Rouen, sont ressortis satisfaits de leur prestation. "Ce reportage a pour but d'ouvrir une fenêtre sur cette langue des signes française et surtout sur ceux qui la pratiquent". Les reportages de toutes les équipes "d'un jour, un JT" seront présentés au public lors d'une soirée de remise des prix à l'Omnia République de Rouen, le vendredi 29 mars à partir de 18 h 00.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...