mardi 21 mai 2013

Grand-Quevilly - Les joueurs du SPOR Basket au collège Edouard Branly.




Physical Education avec les basketteurs du SPOR.

Antoine, Brenda et Morgane, 15 ans et élèves de 3e au collège Edouard Branly n'en reviennent toujours pas. Ils viennent de disputer un match de basket avec O'darrien Basset, Wendell Mc Kines et Moustapha Diarra, trois joueur du SPOR basket. "Ils sont géniaux, sympathiques et tellement grands...". L'initiative de ce projet revient à Eric Ottaviano professeur d'éducation physique et Yohane Becker, professeur d'Anglais. "Notre action pédagogique "Physical Education in English" vise les classes européennes de langues anglaises" explique le professeur, "nous voulons développer chez nos élèves une meilleure compréhension de cette langue et de la culture américaine. Dans ce dispositif, nous étalons sur l’année plusieurs temps forts : recherche et exposés oraux en classe sur tous les sports nord-américains, interview en anglais de professionnels du sport (Basket-ball, joueurs de Pro B américains) et cours d’EPS en anglais avec les pro. Enfin, rédaction d’articles sur notre
blog et pratique en cours d’EPS en anglais". Pour Miss Becker, la prof d'Anglais, "Faire de l’EPS en anglais c’est possible, sérieux, motivant et marquant pour les élèves. Les retours sont d'ailleurs excellents et le nombre d’élèves voulant joindre la section européenne à explosé. Clairement, c'est une amélioration de l’image de l’établissement dans le regard des parents, car cette section européenne représente une plus-value importante dans l’offre de formation. D’un point de vue plus général,  cette expérimentation veux s’intégrer dans un monde moderne où l’anglais à une part
prépondérante dans les relations internationales et où sa maîtrise est devenu un enjeu national majeur". L'éducation nationale encourage pour sa part ce dispositif : "Ce projet est solide et structuré. Il permet d’associer deux disciplines au sein de la section européenne de collège, l’EPS et l’anglais. L’enseignement d’une DNL (discipline non linguistique) n’apparaît qu’au niveau du lycée. Dans le cas présent, il s’agit d’une sensibilisation à la DNL EPS, pensée de manière méthodique en prenant appui sur le programme culturel de langues vivantes" souligne un représentant. De leur côté, les joueurs du SPOR basket qui collaborent avec la CREA à des actions en direction de l'éducation ont trouvé, dans cette journée, un moyen convivial de faire découvrir le club.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...