lundi 20 mai 2013

Petit-Quevilly - Lancement du groupe copains du monde - Secours Populaire.




Etre enfant et solidaire.

"Copains du Monde" est le mouvement d'enfants du Secours populaire français créé en 1992 suite à l'acceptation par la France en 1990 du texte de la convention internationale des droits de l'enfant (CIDE).  Au sein de "copains du Monde" les enfants qui le souhaitent deviennent auteurs et acteurs de la solidarité. Ils oeuvrent  pour devenir des citoyens responsables et défendre ces droits par le biais d'actions de solidarité. Présent dans 60 clubs au sein de 40 départements français, "Copains du monde" n'avait pas encore pris racine au Petit-Quevilly. C'est maintenant chose faite après que Dominique du Secours Populaire de Sotteville-lès-Rouen, marraine du comité quevillais, soit venue présenter le projet la semaine dernière à une vingtaine d'enfants, tous prêts à s'engager dans ce mouvement d'amitié. "Cette action consiste à aider les enfants du Tiers Monde ayant subi les dégâts de la guerre" a t-elle expliqué, "Nous souhaitons intégrer des enfants de 8 - 12 ans pour pouvoir nous aider à trouver des fonds afin de participer aux financements pour des projets engagés dans différents pays. Nous allons trouver des activités à réaliser avec les enfants bénévoles et, en contre partie, des sorties et activités leur seront proposées". Pour Thiphaine et Alexia, 11 ans, "cet engagement est important. Nous allons vraiment participer, pour de vrai, à quelque chose qui va servir. Donner de l'argent c'est bien mais on ne se rend pas bien compte comment il est utilisé et à qui il sert. Dans "copains du monde" nous allons découvrir ce que vont devenir les fonds que l'on aura collectés. C'est un moyen d'apprendre ce qui se passe ailleurs que dans notre pays, rencontrer des gens et, pourquoi pas, un jour, voyager dans ces lieux touchés par les catastrophes et la misère". Encadrés par Isabelle, Céline et Florent, la vingtaine d'enfants se réunira 1 à 2 mercredi après-midi par mois au local du Secours Populaire.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...