mardi 7 octobre 2014

Petit-Quevilly. Les 50 ans des triplés.


Les triplés de Paris-Normandie.


Le 7 octobre 1964, Paris-Normandie titrait : « Des tripes à Saint-André sur Cailly » ! Certes, l’informatique et les correcteurs d’orthographe n’étaient pas encore usités mais l’information fit bien rire… ou pas ! Car derrière cette coquille se dissimulait tout de même une réalité : Jacqueline et Marcel Delande, habitants de Saint-André-sur-Cailly et déjà parents de deux filles de 3 ans et demi et 2 ans, accueillaient, pour la première fois en Haute-Normandie, des triplés. Et si le couple s’attendait peu ou prou à une naissance multiple, quel ne fut pas l’effarement de Marcel quand le médecin accoucheur lui annonça : il y en a un troisième ! ». Dans un réflexe pratique, l’heureux papa aurait déclaré : « Mais où je vais le mettre celui-là ? ». De fait, et même si le journal décrivait alors le couple comme  dirigeants d’une petite exploitation agricole, Marcel, qui était en réalité couvreur et Jacqueline, mère au foyer, ne disposaient que de trois pièces dans leur maison campagnarde. Pour autant, Corinne, Nadine et Jacques bénéficieront de la même éducation et du même amour que leurs deux autres sœurs, Annick et Annette et seront rejoints, plus tard, par un dernier petit Jérôme. Et Paris-Normandie ne les perdra pas de vue en les retrouvant, dix ans plus tard, à l’école communale, pour leur offrir « un magnifique livre d’enfants ». Et la vie suivit son cours… Jusqu’à rendre un verdict inéluctable : les triplés vont prendre 50 ans dans quelques jours ! Deux membres de la famille n’ont pas voulu laisser passer cela. Annick, l’aînée des Delande et habitant Petit-Quevilly,  assistée de sa nièce Laurie 23 ans, fille de Corinne l’une des triplés, ont prévenu Paris-Normandie de cet évènement. « Pour nous, les frères et sœurs des triplés, il y a toujours eu une certaine fierté de les avoir parmi nous. Ce sont Nos triplés ! » Clame joyeusement Annick avant d’ajouter, émue, « alors que nous n’avons plus nos parents à nos côtés, il nous a paru important de nous retourner sur cette vie. Les 50 ans de Corinne, Nadine et Jacques nous semblent une bonne occasion ». Laurie, pourtant plus jeune, se passionne également pour cette saga. « J’ai collecté tout un tas d’information sur ma mère, ma tante et mon oncle… Ils méritent un bel hommage ! ». Et effet, mais ils ne s’en doutent pas, sauf s’ils lisent le journal aujourd’hui, l’évènement sera célébré dignement… Mais chut… Peut-être y aura-t-il des photos !

Aucun commentaire:

ROUEN. Le nouveau général de la sous-direction du recrutement de l'Armée de Terre en visite au CIRFA de Rouen.

Recrutement 2.0. Le Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) regroupant la Marine nationale, l'armée...