mardi 7 octobre 2014

Petit-Quevilly. Les 50 ans des Triplés.



Le bonheur d’une fratrie.


La diffusion de la saga de ces triplés, nés en 1964 et mis à l’honneur dans nos colonnes (notre édition du 1er octobre) lors de leur naissance et dix ans après sur les bancs de l’école communale de Saint-André sur Cailly a fait grand bruit dans la petite commune du canton de Clères. A tel point que les journaux se sont, ce jour-là, vendus comme des petits pains. Samedi soir, à l’initiative d’Annick, leur sœur aînée demeurant au Petit-Quevilly, et de Laurie, la fille de l’un des triplés, une grande soirée surprise avait été organisée afin de fêter les 50 ans de Corinne, Nadine et Jacques. « Ils ne sont au courant de rien », angoissait Annick, « ils croient qu’ils dînent ensemble au restaurant. Un membre de la famille s’est proposé pour les y conduire… ». Vers 20 heures, dans la nuit pluvieuse, les vedettes du jour n’en croient pas leurs yeux quand, parvenant à la maison des amicales à Grand-Quevilly, ils sont accueillis par une haie d’honneur. S’en suivent alors l’émerveillement, les effusions, les pleurs et les embrassades de joie. Le secret avait été bien gardé jusqu’à leur supprimer la page les concernant dans le journal et leur surprise n’en fut que plus grande. « Merci à Paris-Normandie pour ce bel hommage » a tenu à déclarer Annick lorsque ses yeux eurent séché, « l’espace d’une soirée et grâce à cette médiatisation, nous pouvons nous remémorer nos parents, Jacqueline et Marcel Delande qui, il faut le reconnaître, sont à l’origine de cette belle histoire ».

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...