mardi 11 novembre 2014

Rouen. C’est mon quartier. Saint-Julien. Michel Moreau, 75 ans, retraité de la grande distribution, vit dans le quartier depuis 36 ans.



Un quartier où il fait bon vivre.

J’aime.

. « L’ambiance qui règne chez nous. Tout le monde ou presque se connaît, se fait la bise… Un véritable petit bourg de village ».
. « La multitude de commerces même si je vais acheter mon pain aux Emmurées… Mais ça c’est pour mon cœur ! Mon cardiologue m’a recommandé de marcher beaucoup. Alors je pars de bonne heure et ma femme ne me revoit que vers midi… Car, évidemment, je connais beaucoup de monde et l’on a toujours quelque chose à se raconter… ».
. « Les bus. Celui qui le veut peut faire ses courses à pied et en transports en commun. Nous sommes très bien desservis ».
Je n’aime pas.

. « La propreté laisse à désirer. La circulation est dangereuse car la vitesse est excessive… Mais tout cela ne peut pas être reproché uniquement aux services municipaux ou policiers. Il y a une perte de civisme des gens de plus en plus flagrante. Chacun doit y mettre du sien ! ».
. « Les immeubles en verre du début de la rue. Cela ressemble de plus en plus à une verrue urbaine. Heureusement, il est prévu qu’ils disparaissent dans quelques années. J’y verrais bien, à la place, des logements individuels comme ce qu’il se fait actuellement rue des Murs Saint-Yon.


J’aimerai.

. « C’est peut-être peu courant mais je ne désire pas plus de choses qui ne soient déjà présentes dans le quartier. Il serait mal venu de dire qu’il ne fait pas bon y vivre. Que cela continue ainsi et ce secteur conservera son attrait durablement.


Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...