lundi 22 décembre 2014

Petit-Quevilly - Rencontre improbable entre les sculptures de Jean-Claude Quatremares et les peintures de Chantal Le Guillarme.



Les deux font la paire.

D’un côté il y a le noir. Celui de la ferronnerie qui couvre les sculptures de Jean-Claude Quatremares. De l’autre, le tsunami des couleurs utilisées par Chantal Le Guillarme. Lui n’est pas un inconnu du public Quevillais pour avoir exposé plusieurs fois à la bibliothèque François Truffaut. Ce retraité de l’industrie s’est pris de passion il y a quelques années pour les chutes de ferraille qu’il modèle au gré de son humeur. Il a ainsi donné naissance à la famille «Duboulon», nom donné aux personnages qu’il créé du bout de son chalumeau. Elle, est moins connue dans la commune mais elle va le devenir tant la débauche de couleur qu’elle applique à ses toiles incite à la gaieté et à la joie de vivre. «Mon travail est spontané » avoue-t-elle,  «je ne me refuse rien et me plaît à ignorer les fondamentaux de la discipline». Pour autant, l’œil d’un public averti ne pourra pas ne pas remarquer la cohérence des formes ainsi déposées ainsi que l’équilibre permanent mis en place avec les couleurs. «11 ans passés aux Beaux-Arts ne s’effacent pas non plus d’un trait» confesse-t-elle. Entre la rigueur des ferronneries de Quatremares et les folies visuelles de Le Guillarme, le visiteur n’aura pas à se déterminer. Ils exposent en commun dans la salle du forum de la bibliothèque François Truffaut jusqu’au 3 janvier 2015. Entrée libre.


Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des centaines d'enfants costumés ont défilé dans les rues pour célébrer les 50 ans du centre de loisirs.

La jeunesse dans la rue ! Le centre de loisirs Léo Lagrange fête ses 50 ans cette année ! Déjà, le 1 er juillet dernier, des mi...