lundi 9 février 2015

Val de La Haye - Cérémonie des voeux.


En présence du ministre des affaires étrangères.

Quand Laurent Fabius a débarqué dans la petite commune des bords de Seine, tout de suite les dizaines d’invités aux vœux de la municipalité ont senti que les évènements tragiques de la semaine étaient présents dans les esprits. Garde rapprochée plus importante qu’à l’accoutumée, le ton était donné. Pourtant, le maire Etienne Hébert ne fera pas dans le misérabilisme. La minute de silence sera respectée, des crayons distribués en signe de ralliement au mouvement « Charlie » mais, après avoir déclaré que « les corps peuvent être à terre, mais les idées sont debout », il rendra compte de cette année civile écoulée et dressera les perspective pour 2015. « Les travaux prévus ont été menés à bien. Notre mairie réhabilitée trône fièrement au cœur de notre commune » avant de reconnaître que « des aménagements restent à effectuer concernant la réforme des rythmes scolaires mais nous y parviendront si tout le monde y met du sien ! ». Eévoquantenfin les futurs changements administratifs avec le passage en Métropole, le nouveau découpage régional et cantonal, Etienne Hébert n’a pu terminer son propos sans évoquer la mémoire de deux absents, Guy Da Lage, ancien maire de Sahurs et Pierre Pasquis, le premier adjoint de cette même commune, « deux figures, deux amis qui nous ont quittés cette année ».


Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des vagues de couleurs et de senteurs réunies dans le merveilleux Parc de La Roseraie.

Au nom de la rose. Sur une surface de six hectares, à deux pas de l'Hôtel de Ville, il est un écrin de verdure qui fait l'...