mercredi 18 mars 2015

Petit-Quevilly - Le théâtre dans la classe.



Voici plusieurs années que le Théâtre de La Foudre, devenu Centre dramatique national (CDN), entretient une relation étroite avec les établissements scolaires du Petit-Quevilly. Ateliers découverte, sensibilisation, explication de certaines œuvres… la collaboration mise en place par les deux entités semble convenir aux publics concernés. Dans le cadre de ce jumelage encadré par Elisabeth Testu, Marie Levasseur pour le CDN et les professeurs, le collège Fernand Léger a accueilli la semaine dernière une prestation originale destinée particulièrement aux élèves de 4eme. "Le décor ? Une salle de classe, des tables, des chaises, un tableau et des craies" explique Marie Levasseur, "C’est là que se raconte My Brazza. Écrite par Ronan Chéneau lors d’un séjour à Brazzaville et mise en espace par David Bobée, cette pièce s’adresse aux ados. Florent Mahoukou y livre ses souvenirs de la guerre à laquelle il a survécu en faisant le mort. Il raconte sa ville et son pays tels qu’il les voit, tels qu’il les a rêvés, tels qu’il les a vécus, avec ses problèmes, ses élans, ses déchirures et ses espoirs. Aussi bien acteur que danseur, il donne une bouleversante chorégraphie qui suscite l’échange avec son jeune auditoire. Il parle de lui et, à travers lui, de son pays, si riche de ses ressources naturelles et pourtant si pauvre. A partir du Congo il dresse l’histoire du continent africain et de son inscription dans le monde d’aujourd’hui". Et la recette semble fonctionner. D'abord surpris et incrédules, les collégiens ont su s'immerger et s'impliquer dans son histoire. "Je me suis sentie presque agressée quand la pièce a débuté" confesse Loudna, "puis je suis entrée dedans, comme mes camarades". Il faut dire que le  texte est incisif mais d’une grande finesse, la mise en scène est inventive et percutante. "Je me suis plus senti acteur que spectateur reconnait Sébastien". C'était le but du jeu. Faire participer plutôt que subir. En un peu moins d'une  heure, la salle de classe, devenue scène de théâtre s'est métamorphosée. Les idées reçues sur les adolescents aussi. En proposant cette forme itinérante de théâtre, un défi a été relevé. A refaire !


Aucun commentaire:

ROUEN. Le nouveau général de la sous-direction du recrutement de l'Armée de Terre en visite au CIRFA de Rouen.

Recrutement 2.0. Le Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) regroupant la Marine nationale, l'armée...