mercredi 18 mars 2015

Petit-Quevilly - Non à l’austérité et priorité à la population.



Le Parti Communiste Français, Europe Ecologie les Verts, Ensemble, Nouvelle Donne et le Parti de Gauche ont constitué un front de gauche élargi en vue des prochaines élections départementales. Tiphaine Berthelot, 32 ans, adjointe au maire de Petit-Quevilly, attachée du groupe Front de Gauche à la Métropole sera aux côtés de David Querret, 44 ans, professeur, syndicaliste, animateur du collectif «une eau publique», conseiller municipal de Sotteville-lès-Rouen sur la liste «A gauche vraiment ». Leurs deux remplaçants sont Evelyne Bourgeois, 50 ans, agent hospitalier, responsable syndicale et adhérente au PCF ainsi que André Delestre, 60 ans, cheminot retraité, adjoint au maire de Petit-Quevilly, vice-président du Smédar et conseiller métropolitain. «Nous mettons nos forces en commun » affirment-ils, « pour rompre avec l’austérité gouvernementale ». Le Front de Gauche a des propositions nées des réflexions des assemblées citoyennes à travers le programme « l’Humain d’abord ». « Nous engageons cette campagne avec un esprit de conquête et la volonté de faire grandir une alternative politique pour construire un autre avenir. Syriza en Grèce et Podemos en Espagne nous démontrent que cela est possible ! ». « En élisant des conseillers départementaux Front de Gauche, l’austérité gouvernementale sera mise à mal et nous pourrons consolider l’action départementale qui n’est pas de baisser les dotations horaires dans les collèges ou bien d’organiser les sorties de REP de certains établissements » renchérit Tiphaine Berthelot, « nous devons avoir un Département bouclier social pour la population. Cela passe par une institution qui se donne les moyens de sa politique ». David Querret tient le même discours : « Pour moi, « L’humain d’abord », c’est donner la priorité à la population, c’est-à-dire refuser la baisse des dotations de l’Etat aux départements. 40 milliards sont offerts sans contrepartie aux grandes entreprises dans le cadre du Pacte de Responsabilité. Cet argent public doit revenir à la population,  pour répondre aux besoins sociaux et aux urgences écologiques. Les départements doivent avoir les moyens d’investir dans les équipements collectifs, dans les services publics locaux, les transports propres et le logement social, l’accompagnement des jeunes et des anciens, l’aide aux associations ». André Delestre conclut en réaffirmant que, «Dans cette élection, nous serons les seuls à dire non à l’austérité, priorité à la population».

Aucun commentaire:

ROUEN. Le nouveau général de la sous-direction du recrutement de l'Armée de Terre en visite au CIRFA de Rouen.

Recrutement 2.0. Le Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) regroupant la Marine nationale, l'armée...