mercredi 18 mars 2015

Rouen - Faire de l’UMP la seule opposition possible.



Le moins que l’on puisse dire c’est que la troisième circonscription de Seine-Maritime ressemble, sur le papier, à l’une de ces cartes au trésor que l’on pourrait retrouver dans une histoire de pirates des Caraïbes. Découpée «à la serpe», de recoins en recoins elle regroupe les cantons de Saint-Etienne du Rouvray, Oissel, Sotteville-lès-Rouen, le Petit-Quevilly et Rouen 6 (Rouen 3 en partie), excusez du peu ! Loïc Gaudray, délégué de cette circonscription, est venu mardi soir présenter les candidats unis sous une même bannière pour, dit-il, « faire passer la rive gauche à droite ». Ainsi, Corinne Goudemare (UMP) et Yan Poirier (UMP) (remplaçants Alexandra Marois et Laurent Marois) pour le canton de Petit-Quevilly, Marlène Mameaux (UMP) et Loïc Gaudray (UMP) (remplaçants Evenyne Delbos et Alain Dufour) pour le canton de Rouen 3, Sarah Tessier (UMP) et Jean-Christophe Simon (UMP) (remplaçants Josette Seque et Arnaud Ruestmann) pour le canton de St-Etienne du Rouvray / Oissel, Isabelle Blanchard (UMP) et Nourredine Haida (UDI) (remplaçants Arlette Lejamble et Denis Ozilou) pour le canton de Sotteville-lès-Rouen, ont-ils d’ores et déjà pris leur bâton de pèlerin afin, ainsi qu’ils le déclarent, «faire de l’UMP la seule force d’opposition de droite face à l’ingérence de la gauche, complice de la montée du Front National ». Ces femmes et ces hommes sont habités par la phrase du général de Gaulle qui disait que « la victoire ne se donne qu’à ceux qui l’ont rêvée ». Pour sa part, Nourredine Haida avoue volontiers «qu’il en rêve tous les jours et qu’il ne considère pas un succès comme utopique ». «Depuis 40 ans, dans le Département c’est à gauche toute», constate Loïc Gaudray, «certes, la droite n’a pas toujours été présente comme elle aurait dû. C’en est terminé. Nous avons réussi à construire des listes un peu partout aux élections municipales. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus présents, les militants n’ont plus peur de déclarer qu’ils sont de droite, celle qui sème pour l’avenir. Le message semble trouver l’écho qu’il mérite, tant sur les marchés que nous visitons que lors du porte à porte que nous réalisons. Notre programme ? Il est clair. Depuis 2004, la gestion du Département s’avère catastrophique. Le désendettement, les dépenses de personnel, de communication, la vérification de la bonne utilisation des prestations sociales et le développement de certains services de santé seront au cœur de notre mission si nous sommes élus ». En face de ces candidats, âgés de 21 à 85 ans, il y aura le PS, le Front de Gauche, la Gauche de Cœur, le Front National. La reconquête s’annonce animée.


Aucun commentaire:

ROUEN. Le nouveau général de la sous-direction du recrutement de l'Armée de Terre en visite au CIRFA de Rouen.

Recrutement 2.0. Le Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) regroupant la Marine nationale, l'armée...