mercredi 18 mars 2015

Rouen - Ne pas perdre le Nord.



Sept-cent passionnés des courses d'orientation, en provenance de 70 clubs du quart nord-ouest de la France ont rendez-vous au Trait ce weekend pour participer au premier grand rendez-vous national de la discipline de la saison 2015. Reconnue par le Comité international olympique en 1977, la course d'orientation trouve ses origines en Suède en tant qu'exercice militaire en 1919 mais ne gagnera la France que dans les années 70. Une carte spéciale d’orientation, une boussole et c’est parti pour une activité sportive de plein air. Défi mental pour les uns, réflexion et compétition pour les plus athlétiques, seul ou en famille, chacun semble y trouver son compte. A 59 ans, Patrick Eudier, professeur d'EPS au lycée Jean Prévost de Montivilliers (76), est un adepte de la discipline depuis de nombreuses années. Ce co-fondateur du Club d'orientation des Boucles de la Seine (COBS), participe, avec 70 autres bénévoles, à l'organisation de l’événement de ce week-end. Ses motivations relèvent plus de la philosophie que du caractère purement sportif. "Avant ce côté sportif, indispensable, il y a un amour infini de la nature, des grands espaces, connus ou encore vierges. C'est ce qui m'a toujours motivé et ce pourquoi je prends du plaisir". Mais on ne part pas "en course" les mains dans les poches. " Une carte précise et détaillée est indispensable à la pratique de la course d’orientation. Elle permet de se situer sur le terrain, généralement en forêt, d’identifier tout élément caractéristique et, surtout, de retrouver sa route. On y retrouve le réseau de chemins et ruisseaux, les clôtures, les détails de relief ainsi que la densité de la végétation. Les plus infimes détails sont représentés grâce à une échelle qui permet une grande lisibilité (du  1/2 500 ème au 1/15 000 ème). Le nord magnétique est représenté par des traits bleus, ce qui facilite la bonne orientation de la carte avec une boussole". Pour information, les 2 cartes qui seront utilisées ce week-end ont été réalisées suite à 6 semaines de relevés par 3 cartographes. Elles couvrent 900 hectares de forêt domaniale. Leur conception par la Ligue de Normandie de course d’orientation représente un investissement de près de 14.000 Euros. Patrick s'entraîne 4 à 5 fois par semaine. "Lire la carte, décrypter les aléas du terrain, choisir la bonne direction, trouver les balises… Il faut que cela devienne un réflexe afin de perdre le moins de temps possible le jour de la course. L'entraînement sert à cela !". Et malgré cette pratique intensive, cela ne l'a pas empêché, un jour, "d'emprunter le parcours à l'envers…". Ce premier rendez-vous de la saison se déroulera demain samedi 14 et dimanche 15 mars. La compétition se décompose en deux courses : le samedi de 14 à 18 h, une épreuve moyenne distance comptant pour le classement national et le dimanche de 9 à 13 h, une course nationale longue distance, sélective pour le championnat de France. Les compétitions se déroulent en forêt domaniale du Trait Maulévrier avec un site d’arrivée installé en lisière de forêt à proximité du centre Robert Doisneau au Trait.

Aucun commentaire:

ROUEN. Le nouveau général de la sous-direction du recrutement de l'Armée de Terre en visite au CIRFA de Rouen.

Recrutement 2.0. Le Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) regroupant la Marine nationale, l'armée...