mardi 14 avril 2015

Petit-Quevilly - Loin de l'obscurantisme.



Il est des événements qui ne se voient parfois qu'une fois dans une vie. L'éclipse partielle de Soleil qui s'est déroulée hier était de ceux-là, présentant une formidable occasion d'intéresser les élèves de tous âges aux phénomènes astronomiques. Mais face au sacro-saint principe de précaution, l'Education nationale avait décrété "qu'observer une éclipse peut comporter des risques importants pour les yeux si on ne dispose pas de lunettes de protection adéquates, spécifiquement conçues pour ce type de phénomène. Le ministère, prudent, avait recommandé de ne pas laisser sortir les élèves des classes durant les quelque 2 h 30 que durait le phénomène. Pour autant, au lycée Elisa Lemonnier de Petit-Quevilly hier matin, même si les consignes de confinement avaient été respectées et, alors que les oiseaux commençaient à s'affoler, que la lumière déclinait et que la température dégringolait, Valère Leroy, Mohamed Zerguit, profs de physiques et mathématiques, accompagnés par Marie-José Malfilâtre, prof des métiers de la mode ainsi que du proviseur Jean-Marie Auberville, ont emmenés des élèves de première Esthétique et des métiers de la mode sur le parvis de l'établissement afin d'observer, à l'aide d'instruments spécifiques, cet événement naturel si rare. "C'est l'occasion d'aborder tout un tas de sujets du programme" confiait Mohamed Zerguit. Malgré une météo et une pollution peu propices à l'observation,  Clothilde (photo), et ses camarades ont appris plein de choses sur Thalès, la gravitation, la réflexion et ont même eu une partie des explications exprimées en Anglais grâce à Georges, un étudiant Américain en résidence au lycée. "C'est une bonne initiative" a-t-elle reconnu, "en live comme cela, on comprend mieux les choses". Une fois encore, la fin du monde redoutée n'a pas eu lieu et pour la prochaine éclipse totale, il faudra attendre… 2081.





Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...