lundi 25 mai 2015

Petit-Quevilly - . Les salariés du site Transformateur SAS en appellent au soutien de la population et aux élus pour faire pression sur le groupe Schneider.



La fermeture en toile de fond.

L'annonce date du 6 mai dernier : Schneider Electric a décidé de délocaliser la fabrication de transformateurs en Pologne. Conséquence : la suppression des 91 postes restant sur le site de Petit-Quevilly. Alors que la production en cours (il reste 400 transformateurs à construire) s'arrêtera de fait au 30 juin prochain et que des réunions se profilent en vue de l'élaboration d'un PSE (plan de sauvegarde de l'emploi !), une quarantaine de salariés emmenés par Patrick Legrand, délégué syndical CGT et accompagnés par Pascal Morel, secrétaire départemental de ce même syndicat, se sont réunis hier matin sur le rond-point Waldeck-Rousseau au Petit-Quevilly. Ils entendaient ainsi, en distribuant des tracts, informer la population sur les évènements qui ont conduit à cette situation tout en demandant son appui afin d'obtenir les rendez-vous qu'ils convoitent auprès des représentants des collectivités locales. "Cette usine est historique" rappelait Patrick Legrand, "elle y fabrique des transformateurs depuis 1920. Elle a été certifiée sur de nombreuses exigences de qualité de sécurité imposées par notre principal client, ERDF. Le site, racheté en 2012 à Alsthom par Schneider Electric devait avoir un bel avenir puisque la direction avait promis d'y investir 9 millions d'Euros! Au lieu de cela, ce sont 225 postes supprimés en 2013 et le reste maintenant. Schneider avance que la fabrication de transfos coûte trop cher. Mais cette délocalisation fera-t-elle baisser le prix de ces machines? Le prix de l'énergie baissera-t-il pour les clients EDF ? Non ! Cela signifie seulement qu'au nom du profit, le chômage va encore augmenter !". Le syndicat CGT de TPQ a d'ores et déjà pris contact avec d'autres entreprises de l'agglomération touchées par des licenciements afin d'envisager une riposte commune à ces plans.



Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des vagues de couleurs et de senteurs réunies dans le merveilleux Parc de La Roseraie.

Au nom de la rose. Sur une surface de six hectares, à deux pas de l'Hôtel de Ville, il est un écrin de verdure qui fait l'...