lundi 25 mai 2015

Rouen - Le jazz est descendu dans la rue samedi pour le plus grand bonheur des passants et des touristes.



Quand le jazz est, quand le jazz est là !

Le jazz est descendu dans la rue samedi à Rouen à l'occasion du festival Curieux Printemps. Groupes, chorales, écoles de musique, amateurs et professionnels, ont investi le quartier de la place du Vieux-Marché et proposé toute la journée aux passants et aux touristes, concerts gratuits, aubades et improvisations. Instant magique pour tous les amateurs du genre quand, en soirée, le batteur renommé Philippe Combelle, musicien entre autres de Stan Getz, Claude Nougaro,  ou  Chet Baker et qui avait tenu une Master Class tout l'après-midi dans la salle Sainte-Croix des Pelletiers, s'est lancé lui aussi dans l'improvisation de quelques morceaux pour la plus grande joie des flâneurs. Plus tôt dans la journée, le quartier a résonné des notes des standards de Duke Ellington repris par l'Ensemble vocal de Grand-Couronne, les bœufs des Feeling Strompers, des harmonies Sud-américaines de Norman Dixie ou encore du mélange subtil de sons latins du groupe Sol'n'Son emmené par Marie Lopez au chant. "C'est enchanteur!" s'extasiait une riveraine de la Place du Vieux Marché, "une ville en musique, rien de telle pour donner le moral, attirer les gens…". Dans la foule, même intérêt pour "une initiative à renouveler, avec des fanfares, des cornemuses… C'est aussi beau que les fleurs…". Christophe, alias Mike Brandt, a profité de ces animations pour faire la fête. "C'est la joie qui est dans la rue, on ouble les soucis, on partage de la bonne humeur… A refaire!".


Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des vagues de couleurs et de senteurs réunies dans le merveilleux Parc de La Roseraie.

Au nom de la rose. Sur une surface de six hectares, à deux pas de l'Hôtel de Ville, il est un écrin de verdure qui fait l'...