lundi 25 mai 2015

Rouen - Sur la rive gauche de Rouen, Orange déploie la fibre optique jusqu'aux foyers.



La révolution des usages multimédia.


Depuis janvier 2011, Orange développe son réseau de fibre optique à Rouen. Les débits de la fibre optique, jusqu'à 30 fois plus rapides que ceux de l'ADSL, favorisent l'émergence de nouveaux usages internet et multimédia à la maison. En effet, avec la fibre, il est possible d'utiliser plusieurs écrans – télévisions en haute définition, ordinateurs, smartphones, consoles de jeux – en simultané au sein d'un même foyer, sans aucun ralentissement. Dans ce contexte, Pascale Homs, déléguée Orange en Haute-Normandie, en présence de Ludovic Delesque, adjoint de quartier Rouen rive gauche, Ile Lacroix, Saint-Clément, Jardin des plantes et Grammont, ont inauguré les deux premiers points de mutualisation du déploiement de la fibre optique jusqu'aux foyers sur le secteur de Rouen rive gauche. "Les points de mutualisation sont des armoires optiques installées sur la voie publique" explique Pascale Homs, "ils garantissent l'interopérabilité du réseau "Très haut débit" installé dans les logements. Grâce à ces équipements, les habitants des quartiers fibrés pourront souscrire un abonnement "Très haut débit" auprès d'un opérateur ou fournisseur d'accès internet de leur choix". Depuis juin 2014, les techniciens d'Orange œuvrent à ce déploiement sur la rive gauche de Rouen. Ces deux armoires vont desservir environ 350 logements situés principalement sur le mail Pélissier, dans la rue du docteur Merry Delabost, la Place des Faïenciers, rue du 74e RI et une partie du boulevard de l'Europe. Aujourd'hui, 23 armoires sur 44 ont été posées couvrant potentiellement 16100 logements. Sur la rive droite de Rouen, les travaux pour 43 armoires vont débuter le mois prochain avec un objectif de desserte de 17000 logements. Si la partie technique occupe une part importante de ce chantier, les travaux préparatoires n'en sont pas moins importants. C'est ce qu'a voulu souligner Pascale Homs en direction de Ludovic Delesque. "Nous nous devons de mettre en exergue cette collaboration avec les élus. L'accélération du dispositif a été facilitée par leur compréhension et leur intérêt, d'autant plus qu'aucun argent public n'a été utilisé". 

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...