lundi 25 mai 2015

Rouen - Trois jeunes Normandes qualifiées pour la finale Top Purdey Model France 2015 qui se tiendra à Monaco.



Les visages de demain.


Yelena Babilotte, 16 ans, originaire de Caen, a été élue Top Purdey Model Normandie 2015 lors de la soirée qui s'est déroulée samedi soir au 33 Club, place du Vieux Marché à Rouen. Ses deux dauphines, les tops espoirs Maryne Aste, de Rouen et Ilona Leplé, de Freneuse, l'accompagneront pour participer à la finale Top Purdey Model France 2015 à Monaco. Depuis 12 ans, après avoir créé Normods Models Agency, devenu Purdey Model Management, Bettina Valogne Delaney, la présidente de cette structure associative met ses compétences au service de créateurs, photographes et jeunes femmes de Normandie désirant tenter leur chance dans le domaine du mannequinat. "Ce concours de détection mannequins femmes organisé par notre structure est devenu, en quelques années seulement, la référence en la matière en Normandie" souligne-t-elle fièrement. Trois heures avant le verdict rendu par le jury composé de cinq membres, les dix jeunes femmes qualifiées pour cette ultime présentation avant la grande finale de Monaco, abordaient l'instant chacune différemment. Pour l'une d'entre elle,  l'envie de profiter prenait toutefois le pas sur un stress pourtant présent. Emeline Lecanu, rouennaise de 18 ans, poursuit des études au lycée Flaubert en vue de s'orienter vers le monde de l'immobilier. "J'aime ce qui est beau, les maisons, les perspectives. Un jour, le monde de la photo m'a attirée. J'ai posé, participé à des castings et j'ai été repérée. Je suis consciente que je n'ai pas les mensurations standard, je ne mesure que 1,72 m. Mais  j'ai envie de vivre ces moments, faire passer des émotions. C'est théâtral et c'est ce qui me plaît". Fille unique, Emeline n'a jamais été poussée ou empêchée par son entourage. "Tout se déroule simplement. Mes parents suivent cela avec un œil bienveillant, sans pression, sans directives. Si je gagnais, je n'en abandonnerais pas pour autant ma passion de l'immobilier. Je vivrais une vie de mannequin avant d'y revenir".

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des vagues de couleurs et de senteurs réunies dans le merveilleux Parc de La Roseraie.

Au nom de la rose. Sur une surface de six hectares, à deux pas de l'Hôtel de Ville, il est un écrin de verdure qui fait l'...