lundi 31 août 2015

GRAND-QUEVILLY. Bon pied, bon œil, Paulette Houard a accueilli une cinquantaine de personnes dans son jardin à l'occasion de son 100e anniversaire.



Cent ans, naturellement.

Ses enfants, Pierre, Colette et Odile avaient bien fait les choses. Dès l'entrée de l'immeuble où réside leur mère Paulette, des ballons multicolores indiquaient le chemin pour se rendre dans le jardinet accueillant la fête. "Bon anniversaire", "Bons 100 ans" pouvait-on lire au pied de l'édifice. De fait, en suivant l'origine de la musique et des voix, Marc Massion, le maire, accompagné de son adjointe Carol Dubois ont ainsi pu se mêler à la cinquantaine de convives venus fêter celle qui est surnommée "Popo" par ses connaissances. Chapeau de paille et robe légère, Paulette était tout à son avantage, souriant à tout va, ravie de recevoir, d'un coup, tous les proches qu'elle apprécie. "Bien sûr que cela me fait plaisir. J'aime être entourée. J'aime les gens, surtout les jeunes…". La fringante centenaire a ainsi pu souffler les bougies de son gâteau et partager une flûte de Champagne, tout en revenant sur sa vie passée jusqu'à ce jour. "Je n'ai pas de secret de longévité" a-t-elle confié, "être de bonne humeur, fréquenter la jeunesse suffisent à me maintenir en forme". Pourtant, la vie n'a pas plus épargné qu'une autre celle qui, veuve de bonne heure, a élevé ses enfants tout en se consacrant à un métier qui l'a passionnée. "J'ai eu la chance de faire ma carrière comme chef-habilleuse au Théâtre des Arts" se souvient-elle, "j'en ai rencontré des stars. Luis Mariano, La Callas et bien d'autres… J'ai arrêté à l'âge de 70 ans parce qu'il ne voulait plus de moi! J'aurais bien continué plus longtemps…". Pierre son fils, confirme. "Lorsqu'elle était en activité, il n'était pas rare de la voir sortir du Théâtre à des heures plus que tardives. C'était sa passion et elle nous en parle souvent". Car les enfants de Paulette ne sont pas pour rien dans le bien-être de leur maman. "Tout cela s'est fait naturellement" explique Odile. "Comme elle n'aurait jamais accepté d'aller en maison de retraite, nous nous sommes organisés pour l'assister au quotidien. Nous nous relayons autour du pilier de la famille qu'elle représente. Il n'y a jamais de problème même si c'est une attention de tous les instants". Paulette est tenue à l'écart de toute cette logistique et c'est aussi cela le secret de son bien-être. Effectivement, virevoltant d'invité en invité, la vieille dame est tout à sa journée. Elle se prend même à entonner le "Temps des cerises"… Le chant, une autre de ses passions!





Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...