lundi 31 août 2015

LE PETIT-QUEVILLY. Crooner du zouk, Tony Magdeleine offre à ses fans un nouveau regard sur son talent.



Soleil musical.

On peut le croiser dans les rues de la ville, au supermarché ou sur les terrains de sports. Il est un peu la fierté des Quevillais. "Oui, je le connais, c'est le beau mec qui zouk … J'aime bien ce qu'il fait!". Le beau gosse, c'est Tony Magdeleine, né à Paris mais originaire du département lointain de Guyane. Agent territorial et chanteur. Et il a beau avoir plus de 20 ans de carrière derrière lui, il vibre toujours au son des musiques caribéennes. Pourtant, il a fallu attendre quatre ans pour goûter de nouveau à ses mélodies ensoleillées. Depuis son dernier album B'Koz ((baby keep on zoukin), le créole s'était surtout tourné vers le live et les show-cases. "Composer et enregistrer prend beaucoup d'énergie, beaucoup de temps et cela ne nourrit pas forcément son homme! Et puis la maturité vient petit à petit. Je n'ai plus envie de chanter les mêmes choses qu'il y a quelques années. J'ai besoin de sentir les thèmes que j'aborde. Je ne vais pas dire que mes chansons deviennent plus sérieuses mais il y a un peu de cela. J'ai eu besoin de rencontrer des gens, des histoires, d'enrichir ma culture musicale. Le contact auprès d'autres chanteurs m'a beaucoup apporté". Pour autant, les rythmes chaloupés, les biguines ensoleillées ou la sensualité du raga love ne sont jamais bien loin, origines obligent! Mais toujours, dans ses compositions, l'on retrouvera l'esprit Tony, chargé d'optimisme, de religion, d'amour et de joie. "Cela fait partie intégrante de mon moi. Il faut continuer (keep on zouking), de chanter, de danser, de croire, de vivre tout simplement!".  Et tout cela se concrétise dans le dernier single "Amour réel" qui, dès à présent est disponible sur la plupart des plateformes de téléchargements musicaux ou sur demande à facebook/tony magdeleine. Cet EP préfigure d'autres titres qui, dès la rentrée, viendront ensoleiller l'arrière-saison.




Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des vagues de couleurs et de senteurs réunies dans le merveilleux Parc de La Roseraie.

Au nom de la rose. Sur une surface de six hectares, à deux pas de l'Hôtel de Ville, il est un écrin de verdure qui fait l'...