lundi 31 août 2015

ROUEN. En été il y a la plage, le soleil et le farniente mais pour certains, c'est l'occasion de se mettre devant les fourneaux.



Du champ aux assiettes.

En cette période estivale, il y a ceux qui cherchent le soleil du bord de mer, la fraîcheur des sous-bois ou tout simplement le farniente dans le jardin. Et puis il y a ceux qui, profitant du temps libre dont ils disposent partent à la découverte d'activités nouvelles. C'était le cas samedi après-midi dans les locaux de la maison Saint-Sever où les Amap (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne) de Rouen Gauche et Grand-Quevilly avaient donné rendez-vous à plusieurs stagiaires d'un jour. But de cette animation dirigée par Stéphanie Gomis : "Elaborer différents mets à partir du contenu d’un panier de légumes de saison". Répartis en plusieurs équipes, Eminé et ses enfants Melissa et Mikahil, Jessy et sa fille Andréa ainsi que Marie-Françoise, Hélène et Nadine se sont donc penchés sur les trouvailles faites le matin sur le marché par Stéphanie. Courgettes, Blettes, betteraves, tomates, prunes … rivalisant de couleurs et de senteurs attendaient sagement d'être transformées en gourmandises salées ou sucrées. "Nous avons opté pour un Chutney de rhubarbe" confiait fièrement Marie-Françoise en épluchant les troncs de la plante dont il ne faut surtout pas consommer les feuilles sous peine de graves problèmes… De son côté, Eminé se réjouissait du choix de sa fille : des sablés sans sucre à la farine bio. "J'aurai préféré qu'elle choisissent autre chose " sourit la jeune femme. Je suis Turque et la cuisine, je connais. Le problème, c'est que la nôtre est surtout composée à base de viande et nos maris ne conçoivent pas un repas sans viande. Moi, je veux m'essayer à la préparation des légumes. C'est pour cela que je me suis inscrite ici!". De leur côté, Nadine et Hélène s'attachent à préparer une mousse de betteraves. "Les légumes, le jardin, c'est la vie… Ce qui est intéressant dans cet atelier, ce sont les façons dont Stéphanie nous fait découvrir des recettes auxquelles nous n'aurions sans doute jamais pensé". En effet, qui oserait s'aventurer à confectionner des chaussons aux pommes-betteraves, un clafoutis aux choux de Bruxelles ou des Madeleine au choux rouge et au Neufchâtel ?".
Plusieurs heures plus tard, à l’issu des ateliers, tout ce petit monde s'est attablé pour déguster et commenter les productions sorties de la cuisine !



Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...