lundi 31 août 2015

ROUEN. Rouen sur Mer. De drôles de bulles d'air animées ont fait leur apparition à Rouen sur Mer.



Le Bubble foot, un sport gonflé.

Parmi les nouvelles animations proposées cette année par l'organisation de Rouen sur Mer, le Bubble foot aura bien réussi son test d'entrée en attirant son lot de curieux, avides de sensations fortes. Installée sur la prairie Saint-Sever, la structure gonflable n'a en effet pas désemplie de tout l'après-midi de jeudi. "C'est un nouveau sport qui nous vient de Norvège" explique François Coudert, le responsable de la société Fastevents, présentant le concept. "C'est une variante délirante du foot dans lequel les joueurs se trouvent enveloppés de grosses bulles en plastique emplies d'air. Dans la configuration d'aujourd'hui ce sont 4 joueurs (2 contre 2) qui s'affrontent sur une aire de 14 mètres sur 7. Les règles sont similaires à celles du football classique – un ballon, deux buts et des pieds pour marquer !". Mais, à l'usage, on l'aura bien compris, l'objectif n'est pas tant de marquer des buts que de faire les fous entre copains, au milieu de sa bulle d'air. Flore, 14 ans, venue avec 18 autres camarades de la MJC Grieu, encadrés par Olivier, ressort du terrain exténuée mais ravie. "C'est trop bien" arrive-t-elle à expliquer. "Les premiers contacts avec l’adversaire sont un peu virils. Chacun se "bump" (s’entrechoque) pour tester la résistance du camp adverse. Souvent, les bulles rebondissent l’une sur l’autre. Il arrive même que l'on fasse un tour sur nous-même, la tête à l’envers". "Pour l’instant, il n'y a pas eu de constat d’accident dans la pratique de cette activité" témoigne François Coudert. Car les règles que fait observer l'arbitre sont strictes : on ne  "bump" pas un adversaire à terre, ni par derrière. Un harnais et des poignées garantissent d'ailleurs la sécurité.  La grande bulle d’air permet aux joueurs de se propulser les uns contre les autres, ce qui donne des contacts impressionnants dont ils ne se privent pas. Les fautes sont quasi-inexistantes entre quilles géantes. Le gardien de but est aussi dans sa bulle. Après seulement cinq minutes de match, les joueurs sont déjà exténués, transpirant à grosses gouttes à l’intérieur de leur bulle en plastique et la mi-temps est le bon moment pour échanger les premières impressions. "Rigolo, épuisant" raconte Bryan, 15 ans, qui reprend son souffle mais qui va "y retourner". Transposable en extérieur ou en intérieur, le Bubble foot semble promis à une belle expansion. Seule obligation : mesurer plus d'1,40 m …



Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...