lundi 5 octobre 2015

ROUEN. L'association Polymorphe se penche pour un temps donné sur la réinterprétation de lieux en mutation.



La recette de l'imaginaire.

Prenez deux jeunes architectes rouennaises, Léa Favard, Maud Thoumyre et un artiste, Florian Hennetier. Choisissez une thématique : Mutation. Trouvez un lieu qui, après avoir été consacré à une activité spécifique, est destiné à être soit abandonné soit voué à une autre vie… Les ateliers et magasins de la célèbre institution serrurière Thoumyre sur le boulevard des Belges. Ajoutez-y une quinzaine d'artistes régionaux en provenance de divers horizons culturels et plusieurs dizaines de bénévoles, tous impliqués dans ce que l'on appelle les beaux arts. Comptez des heures de discussions, des brain storming à n'en plus finir devant des schémas, des plans, des idées… Remuez le tout et ne laissez pas reposer! Vous obtenez une association : Polymorphe, qui présente son premier micro-festival pluridisciplinaire baptisé "Autochtone". A l'issue du premier des deux week-ends sur lesquels s'étale la manifestation, la présidente de Polymorphe, Maud Thoumyre, est revenue sur la genèse de ce projet. "Il se trouve que l'émulation artistique locale est grandissante et nous avons eu envie d'y participer. Nous souhaitons faire interagir plusieurs formes d'artistes. Qu'ils se regardent, se composent, se nourrissent. Musique, plastique et profondeur sont notre source d'inspiration". Pourquoi des lieux abandonnés ? Ces endroits sont  nombreux dans l'agglomération. Ils sont délabrés, inhabités, presque invisibles puisque non utilisés. Ces bâtiments ont le temps de nous accueillir à l'écart de toute agitation, le temps pour nous de proposer un positionnement parallèle. Réinterprétons ces lieux, faisons leur prendre vie, inspirons les envies et les imaginaires des immobiliers mystérieux comme accompagnement à leur mutation. Retrouvons une souche solide, une base, un abri afin de composer. Cette temporalité transitoire de mutation est notre lieu de recherche, nous nous postons à ce moment précis comme un entre-deux dans cette faille des possibles. Voyons notre ville, notre région à notre image, apportons lui le caractère contemporain qu'elle espère peut-être et proposons la comme visibilité régionale. Polymorphe a pour but de proposer des lieux urbains oubliés, reclus ou en transition afin d'y apporter une texture, d'en sublimer l'imaginaire afin qu'en jaillissent des idées neuves et créatives". Old battlefield entertainer, Nima Skill, Obe, Elecampane, Ramirez brothers… et bien d'autres seront au rendez-vous du week-end 2 d"Autochtone, du 9 au 11 octobre – 37 boulevard des Belges à Rouen. Renseignements au 06.50.07.99.28.



Aucun commentaire:

LE PETIT-QUEVILLY. Polyhandicapée de naissance, la petite Kimy grandit dans un logement non adapté malgré les appels de Laetitia sa maman.

Essentiel pour Kimy. Quand Laetitia regarde sa fille Kimy qui écoute de la musique, (du rock de préférence), ce que l'on peu...