lundi 5 octobre 2015

ROUEN. Les enseignants, dans leur grande majorité, s'opposent à la réforme du collège.



Disparition de certaines langues rares et anciennes, diminution du nombre d'heures d'enseignement, accélération des inégalités sociales… A l'appel des syndicats CGT Educ'action, Sud éducation, Snes et Snuep, plusieurs dizaines de personnes à majorité enseignantes se sont rassemblées samedi après-midi place Saint-Sever afin de dénoncer la réforme du collège tout en expliquant au public le pourquoi de leurs griefs. "Encore une réforme d'austérité uniquement destinée à économiser les postes et les moyens sur le dos de nos élèves" déclare ainsi un responsable syndical, "une réforme qui contribue à l'inégalité sur le territoire national, faisant suite à la réforme des rythmes scolaires dans le 1er degré…". Cette manifestation qui, semble-t-il, a reçu une écoute intéressée du public, vient en prémices  au grand rassemblement national prévu à Paris samedi prochain, 10 octobre.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...