dimanche 11 octobre 2015

ROUEN. Les habitants du quartier sont allés à la rencontre des jardiniers qui s'occupent des parcelles de jardins partagés dans le parc Grammont.




Nature et lien social.


Sur une centaine de mètres carrés dans le parc Grammont, la municipalité a mis six parcelles de terrain à la disposition du monde associatif dans le cadre des Jardins populaires de Rouen. Mer et Campagne, association qui coordonne ce dispositif de jardins partagés avait convié samedi les habitants à venir visiter ces installations en même temps qu'échanger avec les jardiniers qui s'en occupent. Manou, la présidente de la structure a ainsi pu expliquer à la centaine de riverains comment fonctionne ce système et ce qu'il apporte. Autour de soupes, tartes et autres gâteaux élaborés à partir des dernières récoltes, et au son des rengaines chantées par "Les filles du bord de Seine", une centaine de curieux a pu se faire une idée du travail accompli. Albert, 72 ans (photo) résidant du quartier depuis plus de 40 ans a dit sa satisfaction d'une telle initiative. "Le quartier a bien changé c'est vrai. La bibliothèque et les nouveaux logements y sont pour quelque chose. C'est pourquoi installer ces potagers dans le parc est une très bonne idée. Ce grand espace de verdure est propice à la balade, à la détente. Y faire un bout de jardin va dans le sens du lieu. De plus, c'est ouvert à tous les habitants. Familles, enfants, personnes seules, associations ou écoles peuvent participer. Cela créé du lien social, de l'échange et à notre époque, c'est important!". "Le but est, bien sûr de cultiver des légumes" a, pour sa part, expliqué la présidente de Mer et Campagne, "Chaque personne dispose d'une parcelle qu'elle entretient seule ou avec l'aide d'un animateur. Une parcelle collective, appelée jardin pédagogique, sert de support d'apprentissage pour les écoles, les centres de loisirs, les jardiniers débutants…". Pour l'heure, la terre va entrer dans son sommeil d'hiver mais les jardiniers en herbe ont déjà des idées de nouvelles plantations qui germent dans leur tête.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...