lundi 23 novembre 2015

ROUEN. Bachar El Sayadi, le président de l'Union des Musulmans de Rouen témoigne de son ressenti face aux attentats de Paris.



Expliquer et éclairer plutôt que se justifier.

En marge du rassemblement qui s'est déroulé dimanche en fin d'après-midi place de l'Hôtel de ville initié par l'Union des Musulmans de Rouen (UMR) en hommage aux victimes des attentats de Paris, son président, Bachar El Sayadi a accepté de s'exprimer sur le rôle que son institut peut jouer face à de tels événements. "Ils nous ont salis deux fois!" se désole-t-il. "Ils, ce sont ces barbares qui, en aucun cas ne peuvent se revendiquer  Musulmans. Ils nous ont salis en tant que citoyens Français, ensuite comme Musulmans. Parmi mes nombreuses connaissances religieuses, aucune, je dis bien aucune, n'adhère à ce que ces terroristes disent appeler Islam". Que peut apporter l'UMR dans ces jours sombres ? "Notre association n'a pas attendu ces tragiques événements pour aborder certains sujets. Une saine compréhension de la religion musulmane amène nécessairement à prendre en considération le contexte dans lequel nous résidons. Une contribution constructive et positive visant à agir à destination du citoyen de confession musulmane est nécessaire. C'est pourquoi nous organisons des colloques, des conférences, des rencontres et des échanges afin d'expliquer ce qu'est la citoyenneté et comment la vivre". Redoutez-vous les amalgames qui, fatalement, seront faits entre Islam et terrorisme ? Un risque existe bien sûr, dans ce climat, de voir l’Islam, donc les Musulmans, montrés du doigt, accusés de tous les maux et désignés comme de nouveaux bouc-émissaires. Ma plus grande crainte est de devoir, à nouveau, se justifier alors que ce qu'il faut, c'est expliquer, éclairer l'homme de la rue sur ce qu'est notre religion. Mais c'est également aux Musulmans de ne pas se présenter en victimes expiatoires car c'est la meilleure façon d'entretenir le doute, le mystère sur ce qui pourrait se cacher derrière notre foi. Que ce soit clair : Dieu n'a jamais prôné de tuer son prochain!". Qu'est-ce qu'il en pense Dieu aujourd'hui ? "Aujourd'hui, Dieu est triste, défait…".


Aucun commentaire:

ROUEN. Le nouveau général de la sous-direction du recrutement de l'Armée de Terre en visite au CIRFA de Rouen.

Recrutement 2.0. Le Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) regroupant la Marine nationale, l'armée...