mercredi 11 novembre 2015

ROUEN. Candidat de l'Union de la droite et du centre aux élections régionales, Hervé Morin est venu à la rencontre des Rouennais.


Un plan Marshall  pour le rail en Normandie !


Hervé Morin, président du Nouveau Centre, député de l'Eure, maire d'Épaignes, ancien ministre et candidat de l'union de la droite et du centre aux élections régionales de décembre prochain,  accompagné, entre autres de la députée de Seine-Maritime Françoise Guégot, de la sénatrice Catherine Morin-Dessailly ou du conseiller municipal Patrick Chabert, sont allés, vendredi soir, à la rencontre des Rouennais entre église St-Maclou et gare SNCF. Occasion de les faire réagir sur deux sujets parmi d'autres : l'emploi et le transport. "Sur ce premier point, nous voulons réveiller la croissance régionale" affirme Françoise Guégot, "La meilleure des politiques sociales c'est celle valorisant l'emploi pour le plus grand nombre grâce à l'entreprise". "Nous créerons une agence unique de développement économique dotée d'un capital propre de 100 millions d'Euros pour soutenir l'investissement et le développement des entreprises" poursuit Hervé Morin, "nous adapterons l'offre de formation initiale et continue aux besoins de l'économie régionale et du marché de l'emploi et donnerons à la Normandie les moyens de réussir les grandes mutations économiques". Devant la gare SNCF, Hervé Morin a eu l'occasion de s'exprimer sur le dossier transport. "Il faut l'adoption d'un plan Marshall régional pour le transport! Cela passe par des trains qui respectent les horaires et qui sont cadencés correctement, des gares rénovées, des navettes régulières reliant Rouen à Caen en 1 heure aux heures de pointe, améliorer les connexions entre train, bus, voiture et deux-roues tout en créant des aires de stationnement aux abords des gares, créer des "bouts de route" entre des villes comme Flers, Fécamp, Granville, Avranches … Enfin, il faut accélérer la réalisation de la LNPN (Ligne nouvelle à grande vitesse Paris-Normandie) pour réduire les temps de trajet et en finir avec le désenclavement ferroviaire normand".

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des vagues de couleurs et de senteurs réunies dans le merveilleux Parc de La Roseraie.

Au nom de la rose. Sur une surface de six hectares, à deux pas de l'Hôtel de Ville, il est un écrin de verdure qui fait l'...