lundi 23 novembre 2015

ROUEN. Cap emploi affiche une belle réussite quant au retour à l'emploi des travailleurs en situation de handicap.



Mettre l'emploi en adéquation avec le travailleur handicapé.
                               
S'inscrivant dans le cadre de la 19e édition nationale de la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées (SEPH), l'antenne Rouen-Dieppe du réseau Cap emploi organisait lundi une nouvelle édition de son grand rendez-vous "Job'Handirect". Cap emploi, présent dans tous les départements de France, réuni des organismes de placement spécialisés assurant une mission de service public visant à l'insertion ou à la reconversion professionnelle des personnes handicapées. Financé par  l'Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph), le fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) et par Pôle emploi, Cap emploi a ainsi réuni à la Cité des Métiers de Haute Normandie 24 employeurs et 150 personnes en situation de handicap.  36 offres d’emploi, dont certaines avec plusieurs postes étaient à pourvoir et plus de 230 entretiens d’embauche ont été réalisés. Pour Rachid Salami chef de service de Cap emploi : "nous sommes complètement dans notre rôle. A savoir  mettre en relation employeurs et demandeurs d’emploi en situation de Handicap, sur des offres réelles et concrètes", initiative saluée par Robert Foubert, président de l'Association pour l'Intégration Professionnelle des personnes Handicapées (AIPH), co-organisatrice de cette journée. "Le travail pour tous est une nécessité et peut-être plus encore pour les handicapés. Dignité, équilibre, relations sociales sont des moteurs qui les aideront à se sentir un peu "comme tout le monde"…". Et chacun semble y trouver son compte. Du côté des recruteurs, Vanessa Berrahla de la société Présence verte loue les services de ce dispositif. "Depuis 5 ans nous nous en remettons à l'expertise de Cap emploi. Premièrement, leurs services œuvrent à rechercher et présenter des candidatures ciblées. Ils nous informent, nous conseillent et nous accompagnent dans la mise en œuvre des aides et l'adaptation aux postes envisagés. Depuis notre collaboration, nous avons ainsi recruté 4 personnes". Pour le public concerné, Cap emploi représente un condensé de tout ce qu'ils devraient chercher autrement par eux-mêmes. Claire Vittor, 42 ans, ingénieure dans le domaine des ondes électriques se félicite d'avoir intégré le dispositif. "Le métier que j'exerçais a bouleversé ma vie. Le stress que je subissais a provoqué de graves problèmes physiques allant jusqu'à la paresthésie. Toute mon énergie était absorbée… Impossible dans ces conditions de poursuivre dans cette voie et une reconversion s'imposait après une reconnaissance comme travailleur handicapé. Cap emploi a tout remis à plat : vers quel domaine s'orienter, comment y parvenir, se former de nouveau et réintégrer un poste où je ne subirais plus ce qui m'a mené jusque-là.  J'ai eu des entretiens aujourd'hui dans le secteur de l'administratif… A suivre!". En 2014, à la suite de 2 journées Job'Handirect, 50% des travailleurs handicapés invités sont retournés vers l'emploi.


Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Pour la deuxième année, la municipalité renouvelle l'opération Sac Ados en direction des jeunes Quevillais.

Une envie, un projet, un sac à dos. "Aider les jeunes à partir en autonomie" soutient Corinne Maillet, adjointe au mai...