mardi 22 décembre 2015

ROUEN. Nelson, qui s'est distingué à la télé, a offert un concert exceptionnel aux enfants de l'institut Colette Yvert des Sapins.



L'amour en partage.


Il y a ceux qui conseillent, ceux qui parlent, ceux qui envisagent et… ceux qui font! Mickaël Féron, propriétaire de la librairie "Le rêve de l'escalier", "Abbé Pierre de la littérature", est un personnage du genre à avoir une idée à la minute. Et elles fonctionnent toutes! De son passé d'éducateur il garde ce besoin d'échange avec ses prochains. Depuis longtemps il accueille dans sa boutique vivifiante de la rue Cauchoise, de petits groupes de jeunes en provenance de l'Etablissement médico éducatif (EME) Colette Yvert situé dans le quartier des Sapins. "Ils viennent y lire, choisir des livres qu'ils emportent chez eux". Et les enfants sont ravis, intéressés et s'ouvrent au monde. Non content de cette réussite, "Monsieur Rêve", ainsi qu'est surnommé Mickaël a, en cette période de fête, eut une nouvelle idée… de fête. "En discutant avec les enfants, je me suis aperçu qu'ils aimaient, dans le domaine de la musique, le chanteur local Nelson Vard, vous savez, celui qui a brillamment participé à l'émission Nouvelle Star. Il se trouve que c'est l'un de mes amis. Je lui ai proposé de venir chanter à l'EME à l'occasion de la journée spéciale Noël organisée par le directeur de l'établissement Khaled Djekboui et son équipe d'éducateurs. Sans se faire prier, Nelson a accepté". Alors, jeudi après-midi, après le repas festif, la quarantaine de résidents ont fait un accueil inoubliable au chanteur blond. Ambiance surréaliste avec des acclamations, des messages d'amour brandis par les enfants handicapés moteurs ou psychiques. Lucie, 14 ans, dans son fauteuil électrique, ne cachait pas sa joie. "Nelson, il est beau, il est gentil et il chante bien!". Malika, qui ne peut s'exprimer que via un tableau de communication, parviendra à exprimer sa joie de recevoir son idole. Louanne, elle, avouera être amoureuse… "J'ai fabriqué un badge exprès pour lui" expose-t-elle en arborant l'autocollant. Dessus, un "Je t'aime Nelson" sincère et touchant. Durant une heure, Nelson, parfois au bord des larmes, enchantera la petite assemblée n'ayant d'yeux que pour lui. Il ira même jusqu'à reprendre un difficile titre du groupe ACDC, demandé par l'un des enfants. "Grosse leçon d'amour, d'humilité" avouera-t-il, "on en prend plein la tête. Ils sont tellement formidables malgré le handicap…". Monsieur Rêve, l'œil humide lui-aussi, savoure. "Elle n'est pas belle la vie quand on se donne la peine de s'en préoccuper ?".

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des centaines d'enfants costumés ont défilé dans les rues pour célébrer les 50 ans du centre de loisirs.

La jeunesse dans la rue ! Le centre de loisirs Léo Lagrange fête ses 50 ans cette année ! Déjà, le 1 er juillet dernier, des mi...