lundi 1 février 2016

ROUEN. Un millier de gamins invités ont vibré aux exploits des perchistes lors de la 4e édition du Perche Elite Tour au Kindarena.

 Se dépasser pour y arriver.

Cette année encore, les meilleurs perchistes du monde s'étaient donné rendez-vous au Kindarena de Rouen pour la 4e édition du Perche Elite Tour. Plus de 5200 spectateurs ont, dès 19 h, investi les tribunes, se préparant pour accompagner toujours plus haut les meilleurs perchistes mondiaux. Cette rencontre, première étape vers les Jeux Olympiques de Rio pour de nombreux athlètes, comptait également pour les qualifications aux Championnats du Monde en salle 2016 de Portland (États-Unis). Dans un Kindarena chauffé à blanc, mille paires d'yeux se sont écarquillé lorsque, vers 20 h, les champions ont été présentés au public, à grand renfort de jeux de lumières et de "musique qui fait peur…". Invités par BNP Paribas, partenaire solidaire du Perche Tour et son directeur régional Madjid Agag, mille jeunes issus d'associations locales comme Solepi, l'AFEV, les Restos du Cœur et le Secours Populaire avaient revêtu un tee-shirt orange et idéalement placés face au sautoir Hommes. "C'est fantastique!" s'émerveillait Leïla, 15 ans, faisant partie de ces VIP. "C'est la première fois que je viens au Kindarena, c'est géant, lumineux, plein de sons. Les gens sont sympas et on a l'impression que tout le monde s'aime…". Christopher lui, a 14 ans et son truc c'est le foot. "Je reconnais que le saut à la perche doit être un sport bien plus difficile. L'athlète est tout seul devant sa barre et en plus, il faut courir pour la franchir. Presque 6 mètres, on ne se rend pas compte mais c'est super haut! Il faut se dépasser pour y arriver". Et oui, c'est haut, mais cela n'empêchera pas Renaud Lavillenie, pour qui beaucoup de gens étaient venus, d'attendre que la barre soit positionnée à 5,70 pour faire son entrée dans le concours. 21h30 : sous les acclamations redoublant de vigueur, l'essai est franchi du premier coup! Délire parmi les jeunes qui, programme en main, tirent déjà des conclusions sur la suite. "Renaud va gagner le concours, juste devant Barber et Raphael (Holsdeppe) sera loin derrière …" promet Marion, elle-même pratiquant l'athlétisme. De l'autre côté de la salle, Marion Lotout la sottevillaise et Marion Fiack la championne de France sont à la peine. 22h15 : Renaud Lavillenie s'élance pour son troisième essai à 5m95 … Las! Le concours s'arrête pour lui. 

Aucun commentaire:

LE PETIT-QUEVILLY. Polyhandicapée de naissance, la petite Kimy grandit dans un logement non adapté malgré les appels de Laetitia sa maman.

Essentiel pour Kimy. Quand Laetitia regarde sa fille Kimy qui écoute de la musique, (du rock de préférence), ce que l'on peu...