mardi 22 mars 2016

LE PETIT-QUEVILLY. Deux ans après son ouverture, le concept de l'auto-école Mevli fait recette.



Une affaire qui roule.


Deux ans après son inauguration, l'auto-école Mevli affiche une santé qu'envieraient bien des responsables d'entreprises. Trois véhicules et quatre moniteurs sont venus grossir les moyens d'enseignements du code de la route et de la conduite à un public, à l'origine non francophone. C'est l'observation et le travail de Mevlidiye Yonyul qui est à l'origine de cette success story.  Cette idée a germé depuis longtemps dans la tête de cette fille de migrant turc, arrivée en France à l'âge de 3 ans avec sa famille, pour participer au développement économique du pays. "Mes parents nous ont grandement guidés, mes frères et moi, vers une intégration totale, ceci passant, sans concession, par l'apprentissage de la langue française. Je suis donc ce que l'on appelle bilingue." Quand le moment d'entrer dans le monde du travail arriva, Mevli deviendra aide-soignante. Parallèlement elle fréquente l'association culturelle franco-turque où elle s'occupe de l'aide aux devoirs et la traduction de documents pour ses compatriotes. Elle s'aperçoit alors que bon nombre d'entre eux éprouvent des difficultés à réussir les épreuves du permis de conduire, et pour cause. "Dans les séries de questions proposées à l'examen du code ou de la conduite, certaines subtilités de la langue française échappent aux Turcs". Pendant plusieurs années elle s'improvisera, venant en aide aux prétendants au permis. Il y a deux, elle entreprend de proposer à ses compatriotes un apprentissage en turc, similaire à celui enseigné en français. "J'ai passé et obtenu le Brevet pour l'exercice de la profession d'enseignant de la conduite automobile et de la Sécurité routière [Bepecaser], je me suis formée à la gestion, je me suis frottée aux banques pour obtenir de quoi financer le démarrage et un véhicule… Cela m'a coûté beaucoup d'argent et d'énergie mais j'ai obtenu mon agrément et pu me lancer dans l'aventure!". Pour autant, l'agence est ouverte à tout le monde. Car outre le fait que Mevli traduise certains points du code de la route, elle a surtout une qualité. Et celle-ci n'a rien à voir avec ses origines ou sa spécificité d'être bilingue. "Ce qui fait son succès" confie une jeune stagiaire, "c'est qu'elle aime ce qu'elle fait et explique autant de temps qu'il le faut pour que l'on comprenne!". Avec un taux de 85% de réussite aux examens, la stratégie semble gagnante. Mevli Auto-Ecole, 72 avenue Jean-Jaurès, Espace Tallandier, Le Petit-Quevilly. Tél. 02.32.83.75.34.

Aucun commentaire:

LE PETIT-QUEVILLY. Polyhandicapée de naissance, la petite Kimy grandit dans un logement non adapté malgré les appels de Laetitia sa maman.

Essentiel pour Kimy. Quand Laetitia regarde sa fille Kimy qui écoute de la musique, (du rock de préférence), ce que l'on peu...