mardi 22 mars 2016

LE PETIT-QUEVILLY. En attendant de devenir marin au long cours, Pierre Halot a découvert le bénévolat qui l'a fait grandir et s'affirmer.



Donner est une expérience humaine.


"J'étais timide, presque introverti. Je suis maintenant ouvert aux autres, plus sûr de moi!". Malgré son jeune âge, 17 ans, Pierre Halot mesure le chemin parcouru depuis le jour où ses parents l'avaient inscrit au club de football de Grand-Quevilly. "Ma mère ne me laissait partir à vélo que si j'avais coiffé mon casque et revêtu mon gilet fluo… Je faisais du sport parce qu'il fallait bien faire quelque chose, à mon âge! Mais ce milieu ne m'a pas conquis. On ne s'intéresse qu'aux meilleurs. L'ambiance n'y est pas aussi conviviale que je l'aurais espéré". Et puis un jour, son école l'invite à participer à l'opération "5 maillots pour l'enfance" initiée par la société Ferrero dont le Club pongiste quevillais est l'un des maillons. "Tout de suite, le côté humain m'a interpellé. Certes on pratiquait un sport mais l'objectif principal n'était pas là. Celui de se retrouver, de côtoyer d'autres gens était lui bel et bien présent". Alors Pierre opte pour le tennis de table en section loisirs et, très vite, se lie d'amitié avec la majorité des adhérents. "Ils m'ont tout de suite adopté comme ils le font avec tous les nouveaux d'ailleurs". Son quartier général devient alors la salle Roger Bonnet, siège du club. "J'ai commencé à me proposer pour rendre service comme préparer la salle pour les entraînements, ranger les tables. L'on m'a convié aux à-côtés extra sportifs comme des repas, des déplacements… J'avais l'impression d'avoir une autre famille. Plus je donnais de moi-même, plus ils m'en rendaient!". Les joueurs de Nationale l'adoptent. On lui demande même d'être le septième joueur de l'équipe en cas de besoin. Pierre est aux anges. Il donne satisfaction et on lui fait confiance. Alors il en fait encore plus. "J'ai passé mon diplôme d'entraineur régional, celui d'arbitre… J'encadre toutes sortes de public, des jeunes de 6/10 ans aux adultes en situation de handicap de l'institut des Papillons Blancs et de l'IME de Canteleu". Dernière initiative en date, celle de reconfigurer la disposition des tables dans la salle lors des compétitions officielles. Elle a été saluée par l'équipe dirigeante! "Je pense qu'il n'y a rien de plus vrai et d'enrichissant que l'humain. Le vivre ensemble est ce qui nous fera avancer!". Quant à l'avenir, Pierre est maintenant armé pour le vivre. Son désir ? Passer son bac S et, plus tard, intégrer  l'école de la marine marchande.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des vagues de couleurs et de senteurs réunies dans le merveilleux Parc de La Roseraie.

Au nom de la rose. Sur une surface de six hectares, à deux pas de l'Hôtel de Ville, il est un écrin de verdure qui fait l'...