mercredi 23 mars 2016

LE PETIT-QUEVILLY. Pierre Fleury, ancien prisonnier de guerre, a fêté ses 103 ans à l'Ehpad Saint-Julien.



Né en 1913.


Entouré de son fils Alain, de sa belle-fille et de ses camarades de l'Association des Anciens Combattants Prisonniers de Guerre - Combattants d'Algérie, Tunisie, Maroc (ACPG-CATM), Pierre Fleury a célébré ses 103 ans à l'Ehpad Saint-Julien où une petite fête avait été concoctée en son honneur. Pensionnaire de l'établissement depuis 3 ans, ce Sottevillais était celui qui, il y a encore quelques temps, était le préposé aux dépôts de gerbes lors des cérémonies commémoratives. "Il se porte bien" affirme Alain, son fils unique de 77 ans, "même peut-être mieux que moi!". L'ancien soudeur des Chantiers de Normandie que fut Pierre Fleury, s'accorde, chaque jour, une sieste l'après-midi et ne rechigne pas à raconter ses souvenirs, notamment ceux vécus durant les 5 ans de sa détention comme prisonnier de guerre. "Mon fils Alain m'a vu pour la première fois alors qu'il avait déjà 6 ans, quand j'ai été libéré en 1945. Paradoxe de l'Histoire, je n'ai moi-même connu mon père que lorsque j'avais également 6 ans, en 1918, celui-ci ayant été fait prisonnier en 1914…". Mais le vieux monsieur ne s'arrête pas à ces considérations et continue de profiter de la vie. Son plaisir ? Chanter. Il s'y adonne tout au long de la journée, apportant sa petite note de gaieté aux couloirs de l'institut.

Aucun commentaire:

ROUEN. Le nouveau général de la sous-direction du recrutement de l'Armée de Terre en visite au CIRFA de Rouen.

Recrutement 2.0. Le Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) regroupant la Marine nationale, l'armée...