mercredi 23 mars 2016

ROUEN. Depuis hier, la Marine nationale compte huit nouvelles recrues, attirées par le dépaysement, l'ordre et la diversité de ses métiers.



Bon vent et belle mer.


Chaque année, la Marine nationale propose 3500 emplois dans de nombreux domaines de compétences. Quel que soit son niveau scolaire (de la 3 ème  à Bac +5 et plus), un jeune Français de 16 à 29 ans peut rejoindre les équipages de la Marine afin d'y trouver un métier scientifique, technique, opérationnel, administratif, dans la restauration ou la santé. Huit nouvelles recrues Normandes ont fait ce choix et ont reçu, hier, leur "mise en route" qui les orientera, dès la semaine prochaine, vers leur école militaire où elles suivront une formation allant de quelques semaines à plusieurs mois en fonction du secteur choisi. La capitaine de corvette Pascal Josselin, chef du secteur Nord du service de recrutement de la Marine avait, à cette occasion, fait le déplacement au CIRFA Marine de la rue de Crosne. "Ces jeunes, en intégrant la Marine, ont fait le choix d'être militaires, professionnels de la mer, afin d'évoluer dans une institution où les valeurs de solidarité, d'esprit d'équipage et d'autonomie se vivent au quotidien. Nous leur souhaitons le bienvenue au sein de notre grande famille". Entourés de leurs proches, les futurs "gars de la Marine" ont ainsi fait un premier pas dans l'aventure qui les attend. Pour autant, aucun d'entre eux ne semblait inquiet à l'aube d'engager un contrat, de 4 ans pour certains, de 10 pour d'autres. "Leur arrivée a été préparée logiquement" précise le Maître-Principal Flavien Lallemand du CIRFA, "ils savent globalement à quoi s'attendre en rejoignant nos rangs". Amélie, 21 ans, en provenance de Dieppe, ne semble effectivement pas plus stressée que cela. Diplômée d'un BTS en électromécanique, elle est ravie d'intégrer la Marine. "C'est le résultat d'un coup de cœur" raconte-t-elle, "après être allée à un forum pour l'emploi, on m'avait conseillée de faire une prépa Marine. J'ai été emballée. Cela me correspondant tout à fait. Mon côté organisée, presque maniaque n'aura pas de mal à servir l'aspect militaire de mon futur métier". Amélie s'engage pour dix ans et se destine au poste de détecteur (radars). Elle rejoint son école de Brest dimanche, le jour de son anniversaire! Pierre, 19 ans, a lui, passé 4 ans à apprendre la cuisine. "Mais ma passion c'est la mer, depuis tout petit. J'y suis dans mon élément. Et la condition de militaire me va très bien. Je pourrais ainsi exercer mon métier tout en vivant une passion et en servant mon pays. Je vais signer pour 4 ans et j'ai hâte …".

Aucun commentaire:

LE PETIT-QUEVILLY. Polyhandicapée de naissance, la petite Kimy grandit dans un logement non adapté malgré les appels de Laetitia sa maman.

Essentiel pour Kimy. Quand Laetitia regarde sa fille Kimy qui écoute de la musique, (du rock de préférence), ce que l'on peu...