mercredi 23 mars 2016

ROUEN. Fauves, otaries, chameaux et rats ont rivalisé de talents avec le ballet aérien, la barre russe et les jonglages pour allécher le spectateur.



Indémodable cirque Gruss.


Un dimanche, dernier jour des vacances de surcroit, de la place pour se garer, un temps pas trop médiocre… Il n'en fallait pas plus pour que plusieurs centaines de personnes se déplacent hier matin sur l'Esplanade Saint-Gervais pour assister à la répétition de quelques numéros que les artistes du cirque Arlette Gruss dévoileraient dès l'après-midi lors de leur représentation. Le 30e anniversaire avait été célébré l'an dernier avec brio et les inconditionnels du genre attendaient cette nouvelle mouture avec impatience. "C'est un rendez-vous incontournable pour nous" avouait René tenant la main de ses deux petits-fils, "au point que je me demande si je viens pour les petits-enfants ou pour moi-même…". Il est vrai que le show, s'il fait évidemment briller les yeux des enfants, est propre à attirer d'autres générations. Et si, effet de surprise oblige, tout ne sera pas dévoilé lors de cette répétition, sans musique et avec un éclairage succin, les amateurs auront pu découvrir quelques "ficelles" de la mise en scène, invisibles lors des représentations officielles. Ils ont ainsi pu assister à la "disparition" de la cage des fauves alors que, pendant le spectacle, elle se fait dans la pénombre, dissimulée par une diversion opérée par les clowns. "Cela semble magique mais quel travail pour les assistants" reconnaissait René. Sans pour autant "spoiler" les prochaines séances, le cirque Gruss aura eu beau jeu d'allécher le futur spectateur en lui proposant des explications sur le "guidage" plutôt que le dressage des inamovibles animaux que les enfants plébiscitent inévitablement. "Ceux que je préfère, c'est les tigues…" indique Valentin alors que son frère Hugo est plutôt attiré par les otaries de Ingo Stiebner. Car à 5 ans, les deux garçonnets n'avaient jamais vu, en vrai, ces spécimens de la faune sauvage. "Ça sert aussi à ça le cirque" admet leur grand-père. Plus avant, les regards des "moins petits" se poseront sur la démonstration d'Alexis Fly Chaix qui, jouant du joystick, fera virevolter un modèle réduit d'avion entre les mâts du chapiteau ou sur les jonglages d'Héléna Polach, aussi douée avec un ballon de football que les meilleurs joueurs en haut de l'affiche. Cette instructive présentation aura certainement donné l'envie à de nombreux présents de venir assister à l'une des prochaines séances : aujourd’hui et mardi 23 à 19 h 30, mercredi 24 à 14 h et 17 h 30, jeudi 25 à 19 h 30 (tarifs réduits), vendredi 26 à 20 h, samedi 27 à 14 h, 17 h 15 et 20 h 30 et dimanche 28 à 14 h. Tarifs : de 14 à 36 Euros, tarifs réduits de 15 à 25 Euros. Renseignements et réservation au 0 825 825 660 et sur le site : www.cirque-gruss.com.

Aucun commentaire:

ROUEN. Le nouveau général de la sous-direction du recrutement de l'Armée de Terre en visite au CIRFA de Rouen.

Recrutement 2.0. Le Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) regroupant la Marine nationale, l'armée...