lundi 21 mars 2016

ROUEN. La comédie musicale la légende du roi Arthur tourne dans les Zéniths de France, notamment à Rouen où elle donne plusieurs représentations.



Dans les brumes d'Avallon.

A quelques heures du lever de rideau sur l'un des évènements qui a fait les titres de la rentrée du spectacle à Paris, l'effervescence montait peu à peu dans les coulisses du Zénith de Rouen hier après-midi. Pas de précipitation pour autant. De la rigueur, de l'organisation, des réglages de dernières minutes, bref tout ce qui fait le préalable pour une soirée réussie. Les vigiles sont encore souriants, les techniciens se rendent disponibles… Stéphanie Leclerc, de la société Premier Rang, organisatrice du show, aiguille, dirige et conseille tout un petit monde afin que tout se déroule comme un ballet bien réglé. En coulisses, les couturières cousent, sous l'œil avisé de Marlotte la chef habilleuse, dans le métier depuis une dizaine d'années, arrivée le matin même. "C'est chaque soir nouveau" confie-t-elle, "c'est ce qui fait le charme de cette activité. Pour bien organiser les choses, nous suivons une "conduite" du show. Les cinq personnes qui forment son équipe ont préparé les "filets", sacs où sont rangés les sous-vêtements des acteurs, elles ont disposé les "sandwichs" (costumes rangés dans l'ordre de leur apparition dans le scénario), repassé les derniers articles et repéré les endroits où les changements de tenues auront lieu. "Tout s'enchaîne, sans répit. Cela doit être parfait. C'est à ce prix que nous contribuons à la réussite du spectacle". Côté technique, Van, le responsable régie, passe en revue dans sa tête tout ce qui a pu l'interpeller durant ses repérages. "Il y a tellement à faire. On se bat contre le temps qui passe trop vite. Musique, son, lumières, effets spéciaux, décors qui bougent … C'est de l'horlogerie et cela ne souffre d'aucune approximation". Néanmoins, il sera prêt. En plusieurs dizaines d'années de carrière dans des centaines de salles, il en a vu d'autres! Non moins indispensable à la vie éphémère de ces représentations, le "catering". "C'est la cambuse des artistes, des techniciens, de tous ceux qui gravitent dans l'environnement immédiats du spectacle" décrit Nicolas qui fait à manger dans ces conditions depuis 13 ans. "Chaque jour une nouvelle ville, une nouvelle salle, des gens différents… C'est le côté bohême du métier". Mais il ne faut pas se louper, notamment en tournée. Pour le moral des troupes, le moment repas est incontournable. "Tout le monde se rassemble autour de mets qui doivent apporter du plaisir. Pas question de faire dans le classique jambon pâtes gruyère beurre…". Pour ce vendredi, ce sont deux services de 100 repas qui seront concoctés. Que du frais! 12 kg de viandes, 6 de poissons, 25 de légumes … "On est toujours de meilleure humeur le ventre plein!". Alors que tout s'affine pour la réussite de cette escale en province, les personnages de Brocéliande et d'Avallon arrivent peu à peu. Lancelot n'est pas venu à cheval de Paris mais en bus! "Tranquillement nous nous imprégnons de l'ambiance du lieu" confie Charlie Boisseau a qui a été dévolu le rôle de tomber amoureux de la charmante Genièvre. Le lauréat de "The Voice" qui a mis de côté ses études d'infirmier en psychiatrie, goûte ces moments précédents l'entrée en scène. "J'ai la chance de n'arriver dans l'histoire qu'à la fin du premier acte" savoure-t-il, "cela me permet de voir comment le public réagit, de sentir l'atmosphère. Car, finalement, tout cela rejoint un peu ce que j'étudiais. L'échange entre un patient et un praticien se retrouve presque dans celui entre le chanteur et le public. Celui-ci a laissé ses soucis à l'entrée du théâtre et nous sommes là pour lui donner du plaisir". Merlin, David Alexis ne dit pas autre chose. "Des trucs se passent entre l'artiste et les gens dans la salle. Et même si l'on a déjà joué cette pièce des dizaines de fois et que nous la jouerons encore des dizaines de fois, aujourd'hui doit-être unique dans l'esprit du spectateur". Les trois coups ne sont pas loin, la lumière va faiblir. Tout est prêt. En scène ! Prochaines représentations : Au Zénith de Rouen : aujourd'hui samedi 13 février 2016, à 15 h et 20 h 30. Au Zénith de Caen, rue Joseph Philippon, à Caen  vendredi 19 février 2016, à 20 h, et samedi 20 février 2016, à 15 h et 20 h 30. Tarifs : 

Aucun commentaire:

ROUEN. Le nouveau général de la sous-direction du recrutement de l'Armée de Terre en visite au CIRFA de Rouen.

Recrutement 2.0. Le Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) regroupant la Marine nationale, l'armée...