mercredi 23 mars 2016

ROUEN. Le Football Club de Rouen 1899 s'entoure de partenaires afin d'assurer l'intégration sociale de ses jeunes sportifs.



Football et vie sociale.


Fort de ses 563 licenciés dont 140 jeunes femmes, le Football Club de Rouen 1899 vient de concrétiser un projet sur lequel il travaille depuis plusieurs années : assurer la réussite sportive de ses adhérents, c'est une évidence mais également les accompagner dans leur acquisition de compétences professionnelles et sociales avec pour objectif leur intégration dans la société. Car, ainsi que le note Fabrice Tardy, le président de l'association, "il n'y a pas que le football dans la vie et tous nos jeunes n'atteindront pas forcément le statut professionnel! C'est pourquoi nous avons la volonté d'accroître la réussite de nos jeunes licenciés dans leur parcours scolaire et la préparation aux examens. D'aider ces jeunes adultes à choisir une orientation, à consolider un projet professionnel et à s'engager dans l'insertion en entreprise. Un soin particulier sera d'ailleurs apporté à nos formations féminines dont certaines équipières sont en provenance d'autres régions. Nous voulons également apporter des solutions à différentes contraintes annexes à la vie sportive". Pour ce faire, le Football Club de Rouen 1899 vient de signer une convention avec des partenaires reconnus pour leurs compétences et leur sérieux. C'est ainsi que le Rouen Hockey Elite, par le biais de son CFA et de son école technique privée, s'est joint à cet accompagnement. L'IFA Marcel Sauvage, grâce à son positionnement dans le domaine de la formation professionnelle offrira un large éventail de diplômes aux jeunes footballeurs tandis que l'EPIDE (Etablissement pour l'insertion dans l'emploi) proposera des accompagnements individuels. Enfin, le Foyer Stéphanais et sa structure, pourra mettre à disposition des logements en faveur des licenciés. "La réussite sportive, pour passionnante qu'elle soit, est éphémère, et le devoir de dirigeants responsables consiste à mettre en place, en parallèle, ce genre d'accompagnement" conclura le président Tardy.

Aucun commentaire:

LE PETIT-QUEVILLY. Polyhandicapée de naissance, la petite Kimy grandit dans un logement non adapté malgré les appels de Laetitia sa maman.

Essentiel pour Kimy. Quand Laetitia regarde sa fille Kimy qui écoute de la musique, (du rock de préférence), ce que l'on peu...