mercredi 23 mars 2016

ROUEN. A l'initiative de la Métropole, des déambulations urbaines invitent les habitants à participer au futur projet Cœur de Métropole.


Balades pour le futur.


Le centre historique de Rouen va faire l’objet d’un plan d’actions complet pour renforcer son attractivité et son rayonnement qui dépassent largement les frontières de la commune. Le périmètre de réflexion concerné est délimité en rive droite de Rouen entre les boulevards intramuros et les quais de Seine. Samedi, deux balades étaient organisées par la Métropole pour recueillir l'avis des habitants sur l’opération "Coeur de Métropole" au gré des quartiers traversés tels que les places du Vieux-Marché, Henri IV le matin ou ceux de la cathédrale et de la Halle aux toiles l’après-midi. Tels des touristes découvrant la ville, une douzaine de personnes à chaque balade ont ainsi déambulé, accompagnés par le maire Yvon Robert, l'adjointe à l'urbanisme Christine Rambaud ou Kader Chekhemani, adjoint de quartier. Ils ont ainsi pu dresser quelques états des lieux, échanger sur les améliorations à apporter voire même délivrer certaines idées pertinentes. Pourtant, cette initiative a laissé des regrets pour certains promeneurs. "Je suis sidérée par le peu d'intérêt manifesté par la population jeune" regrettait Léa, une retraitée dynamique. "Certes, nous les "vieux", avons l'expérience, le temps et le recul nécessaires pour analyser notre environnement urbain mais est-ce vraiment à nous de décider de ce qui sera lorsque nous ne serons plus là?". De fait, et bien que les échanges furent de haute tenue culturelle et esthétique, cette (re)découverte des placettes, des vieilles ruelles mais aussi de hauts-lieux touristiques, n'a pas semblé concerner les jeunes générations. "Ce que j'espère", renchérissait Michel, le compagnon de Léa, "c'est que notre vision de retraités ne gâche pas le devenir de tous ces endroits qu'il est proposé de reprendre. Tout le monde veut de la concertation, de la démocratie participative, disent-ils, et quand cela nous est possible… il n'y a personne! C'est dommage". Jacques, pour sa part, a plein de remarques à faire, lui qui habite au pied de la cathédrale. Et il a des avis bien trempés. "Les terrasses du jeudi, trop bruyantes, le spectacle Pixel qui draine un énorme public, l'activité des terrasses de café qui nous empêche de dormir la nuit… Il y a plein de choses à évoquer afin de les améliorer. Malheureusement nous n'étions pas beaucoup écoutés. C'est l'occasion de l'ouvrir! Nous allons d'ailleurs créer une association dans ce sens…". Une prochaine balade est prévue le samedi 5 mars de 14 h 30 à 17 h 30 : départ en haut de la rue Jeanne-d'Arc jusqu'à la place de la Rougemare en passant par la Tour Jeanne-d 'Arc, le Musée des Beaux-Arts et la Fontaine Sainte-Marie. Réservations sur www.metropole-rouen-normandie.fr/coeur-de-metropole-balades.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des vagues de couleurs et de senteurs réunies dans le merveilleux Parc de La Roseraie.

Au nom de la rose. Sur une surface de six hectares, à deux pas de l'Hôtel de Ville, il est un écrin de verdure qui fait l'...