lundi 25 avril 2016

LE PETIT-QUEVILLY. Issus de la loi Handicap, les Groupes d'entraide mutuelle se sont réunis au Quadrant.



Passerelle vers le mieux-être.


Quatre Groupe d'Entraide Mutuelle  (GEM) de haute Normandie se sont réunis au Quadrant pour organiser dans le cadre de la semaine de la santé mentale une journée de rencontres, de discussions dans une ambiance festive et conviviale. Passerelle entre l'hôpital de jour et la réinsertion sociale de personnes vulnérables et désocialisées, les groupes d'entraide mutuelle rencontrent une certaine reconnaissance puisque ce sont plusieurs centaines de ces structures qui sont implantées à travers la France. "C'est un lieu ouvert, convivial, dans lequel les personnes se retrouvent autour d'un projet commun" reconnaît Isabelle Louesdon, coordinatrice du GEM AID 76. "À la différence des hôpitaux de jour, les activités se déroulant dans les GEM sont largement portées par les adhérents eux-mêmes, suivant leurs envies et leurs possibilités. Il n'y a ni psychiatre, ni psychologue, ni thérapeute. Les GEM sont des lieux non médicalisés. Cela permet aux adhérents de se responsabiliser et de reprendre une confiance en soi souvent fortement ébranlée par les difficultés rencontrées par les personnes souffrant de troubles psychiques". Lors de cette journée, chaque adhérent a semblé y trouver son compte. Ainsi, Marie-Christine estime-t-elle que "la fréquentation du GEM l'a aidée à sortir de sa coquille". Bernadette, elle, reconnait "qu'elle va plus facilement vers les autres" tandis que Sophie se félicite "d'avoir repris confiance en elle". Repas commun, jeux, animations, échanges et discussions ont rythmé ce premier rendez-vous inter GEM. Isabelle Louesdon justifie son désir de rééditer ces moments en confiant qu'en rangeant la salle, elle a découvert quelques mots écrits sur un bout de nappe : "Notre rassemblement des Groupe d'Entraide Mutuelle est pour nous l'occasion de rompre l'isolement, de partager dans la bonne humeur, tous adhérents confondus, réunis, souriants, autour d'un repas convivial. Que cet instant soit le chaînon dans notre progression vers une meilleure vie en communauté y compris en dehors des GEM où chacun y trouve le respect de son identité et le plaisir du partage authentique."

Aucun commentaire:

LE PETIT-QUEVILLY. Polyhandicapée de naissance, la petite Kimy grandit dans un logement non adapté malgré les appels de Laetitia sa maman.

Essentiel pour Kimy. Quand Laetitia regarde sa fille Kimy qui écoute de la musique, (du rock de préférence), ce que l'on peu...