lundi 20 juin 2016

SOTTEVILLE-LES-ROUEN. Sébastien Kirch et sa petite famille vont héberger un comédien durant le festival Viva Cité.



Un artiste à la maison.


Après avoir rempli les hôtels, gîtes et chambres d'hôtes, les organisateurs de Viva Cité se sont tournés vers l'habitant pour rechercher des hébergements afin de loger les artistes pendant le festival. Sébastien Kirch, son épouse Clarisse, leurs deux filles Nina et Lumi, ainsi que Uli, la petite chatte, ont répondu à cet appel et se font une joie de participer, à leur manière, à ces réjouissances de fin juin. "Viva Cité on connaît!" confie Sébastien, "comme spectateurs principalement mais aussi dans l'exercice de mon métier. En effet, en tant qu'enseignant, j'aborde le festival avec mes classe de 1ere et de seconde au lycée des Bruyères. Et puis, chaque année, Clarisse compose notre parcours en fonction des spectacles. On essaie de découvrir de nouvelles compagnies, pour nous adultes mais également pour les enfants. Ce festival est entré dans l'ADN des Sottevillais et il nous paraîtrait inconcevable de ne pas y participer". Cette année, cette famille bien dans sa peau aura donc, durant quelques temps, un invité spécial mais ne projettent pas pour autant de bouleverser le cours de leur vie. "Le gite et le petit-déj' sont prévus au programme" admet Clarisse, "mais notre invité aura sa clef de la maison. Il fera comme chez lui selon ses emplois du temps. On espère bien sûr que l'on pourra se réserver du temps pour échanger avec lui". Car c'est un peu le but de ce professeur plasticien et de cette psychologue. "S'ouvrir aux autres! Nous élevons nos filles dans cet esprit-là, c'est la plus grande richesse que l'on peut posséder". Dans leur douillette maison de ville ouverte sur un jardin botanique rendu florissant par les pluies d'orage, le comédien hébergé devrait trouver calme et sérénité où il pourra, sans coup férir, se ressourcer entre les représentations. A moins que Nina, 7 ans et qui fréquente l'école communale des arts du cirque ne vienne le déborder de questions comme seules les enfants savent en poser. 

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des vagues de couleurs et de senteurs réunies dans le merveilleux Parc de La Roseraie.

Au nom de la rose. Sur une surface de six hectares, à deux pas de l'Hôtel de Ville, il est un écrin de verdure qui fait l'...