mardi 3 janvier 2017

GRAND-QUEVILLY. La municipalité respecte les engagements pris auprès des habitants tout en accélérant la réalisation de certains projets.




Pas d'augmentation des impôts depuis six ans.


Le projet de budget 2017, élaboré dans un contexte économique national et international incertain et discuté lors du dernier conseil municipal de l'année, laisse néanmoins entrevoir quelques belles perspectives pour la grande commune de la rive gauche. Son maire, Marc Massion constate que, "dans un contexte financier qui reste globalement contraint, l'équipe municipale respecte ses engagements pris devant les Quevillais, en accélérant même la réalisation de certains investissements". De fait, grâce à la vente du terrain des subsistances militaires sur lequel un projet commercial devrait voir le jour (notre édition du 14 décembre), l'opportunité est offerte à la municipalité d'engager des investissements planifiés jusqu'en 2017 mais dont les échéanciers de paiements seront ventilés sur les exercices 2017, 2018 et suivants. Il en va ainsi par exemple, de l'aménagement des voiries et du stationnement sur la dernière phase du programme Matisse (1 120 000 Euros) ou de l'aménagement de parkings au bas des immeubles Les Pics (320 000 Euros). D'autres réalisations vont voir le jour au cours des mois qui viennent. On relèvera, entre autres, les travaux de sécurisation et de qualification de l'espace public aux abords des écoles Moulin et Cavaillès (527 000 Euros), des travaux nécessaires dans toutes les écoles ainsi que l'acquisition de matériel (998 430 Euros) ou encore l'installation de vidéo projecteurs interactifs et le renouvellement intégral des salles informatiques des écoles élémentaires (367 490 Euros). Culture, développement durable, patrimoine et environnement complètent la liste de destination des crédits votés. Plus tard dans le temps, ce sont deux gros projets qui mobiliseront d'importantes lignes de financement. Le terrain de football synthétique du Chêne à Leu (1 500 000 Euros) et les travaux de mise en conformité su site (2 700 000 Euros), ainsi que le projet de construction sur le terrain dit du "Père Jules de 274 logements essentiellement individuels mêlant qualité environnementale et mixité sociale (2 342 636 Euros). Sans recourir à l'augmentation de la fiscalité, le budget 2017 présente un équilibre en dépenses et en recettes s'élevant à 35 650 913 Euros.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Des centaines d'enfants costumés ont défilé dans les rues pour célébrer les 50 ans du centre de loisirs.

La jeunesse dans la rue ! Le centre de loisirs Léo Lagrange fête ses 50 ans cette année ! Déjà, le 1 er juillet dernier, des mi...