vendredi 21 avril 2017

GRAND-QUEVILLY. Sa rencontre avec le chanteur Amir a changé la vie de Valérie, pas groupie mais admirative d'une belle personne.



La belle histoire.


Sa famille, ses collègues et ses amis s'en amusent régulièrement! S'en étonnent aussi parfois. Qu'est-ce qui fait courir Valérie lorsque l'on évoque le nom d'Amir, ce chanteur Franco-Israélien qui, découvert par le biais de l'émission "The Voice" en 2014, connaît un succès qui n'en finit pas de grimper ? "C'est une belle histoire" confie la belle qui, tout net, précise : "Attention, je ne suis pas amoureuse d'Amir, que ce soit clair… Cette relation, est le résultat de concours de circonstances…". De fait, tout commence lorsque, en 2014, ses enfants la pressent de les accompagner à l'enregistrement de l'une des émissions du télé-crochet. "J'étais positionnée non loin des proches d'Amir. Et, quand il est apparu, devant moi, à quelques centimètres, cela a été, non pas un coup de foudre mais… une révélation, quelque chose de mystique. Sa façon de s'exprimer, de chanter, de sourire à tout le monde…". Sous le charme, les chansons d'Amir en tête, Valérie prévoit de venir à son concert de Rouen, un peu plus tard. Las, le bel Amir ne pourra venir car, ce jour-là, il se marie… Désappointée, Valérie tente un truc : elle le contacte, sans espoir de réponse, via les réseaux sociaux, lui faisant part de sa tristesse de ne pas le voir de nouveau. Amir lui répond ! "Valérie, viens à mon prochain concert, annonce qui tu es et je te recevrais…". Depuis, c'est le tourbillon. "Cette personne a changé ma vie" confie Valérie, "aussi souvent que je le peux, je vais à ses concerts (plus d'une vingtaine à ce jour, de Bruxelles à Marseille en passant par Cléon, Lyon ou Boulogne sur Mer). Nous échangeons, discutons… Mais il ne le fait pas qu'avec moi, toute une bande de copines de la première heure ont la même relation avec lui. Au-delà du chanteur, c'est la personne que nous admirons et qui nous le rend bien. Son honnêteté, sa joie de vivre et son soutien quand, parfois, la vie n'est pas sympa, tout cela fait que c'est une belle personne, un alter ego en quelque sorte".

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. Le chorégraphe Josef Nadj se fait plasticien pour une exposition originale à la Maison des Arts.

Un parcours des plus prolifiques. Josef Nadj, danseur et chorégraphe français d'origine yougoslave est également plasticien ...