jeudi 20 juillet 2017

GRAND-QUEVILLY. Les travaux d'aménagement engagés sur le site de la Piste Rouge ne font pas que des heureux.




Durant les travaux, les places sont chères.


Les 2 800 m² de la dalle située entre le boulevard Maurice-Ravel et la rue Arthur-Rimbaud, surnommée Piste Rouge, était devenue un lieu où les riverains et leurs enfants venaient se détendre et se rencontrer. Au-delà de cette utilité, cette place a la particularité d'être le toit d'un parking souterrain. "Construit en 1977, cet ouvrage présentait des signes de vétusté et nous n’aurions pas tardé à être confrontés à des problèmes d’infiltration au niveau des garages qui se trouvent au-dessous" déclarait dans nos colonnes en novembre 2016, Roland Marut, président de Quevilly Habitat, gestionnaire de l'équipement. Après une vaste réflexion menée en collaboration avec les habitants, la mairie et Quevilly Habitat ont enclenché une rénovation prévoyant aménagements paysagers, cheminements nouveaux, aires de jeux et terrains de sports pour un coût de 800.000 Euros. Mais depuis le début des travaux, un problème de stationnement des véhicules s'est fait jour et certains riverains sont exaspérés. "En journée, il ne semble pas y avoir de soucis" regrette Natty en montrant un quartier paisible et des places de parking libres en grand nombre, "le soir venu ou les week-end et jours fériés, ce n'est plus la même chanson… Tout le monde rentre et c'est la course pour se garer. Entre les foyers qui possèdent plusieurs véhicules ou les gens qui utilisent leur voiture d'entreprise, c'est rapidement plein. Alors on se met sur le moindre endroit qui ressemble à une place, souvent à cheval sur la chaussée, sur les pelouses… Cela devient pénible d'autant qu'on a l'impression que les travaux n'en finissent pas!". Même son de cloche chez Fernand, un retraité qui, lui, a trouvé une solution : "Je ne prends plus la voiture! J'ai une place et je la garde… Le chantier a amputé un parking tout entier, une cinquantaine de places peut-être, alors, évidemment, c'est un peu le jeu des chaises musicales…". Et Natty de reprendre, "Pour couronner le tout, on a eu droit au passage de la police municipale qui a fait un carton de PV sur les voitures mal garées…". Patience, le chantier est bien avancé et devrait être rendu rapidement aux riverains.

Aucun commentaire:

GRAND-QUEVILLY. L'adage qui prétend que mariage pluvieux sera heureux semble valoir aussi pour les rencontres.

Le coup du parapluie. Samedi après-midi, le conseiller municipal Jean-Louis Tailleux a ensoleillé la journée des proches de Geor...